Il avait sans doute hâte que cette fichue année 2020 s'achève. Marquée par les blessures, les prestations moyennes, la défaite en finale de la Ligue des champions, elle fut un exercice laborieux pour Kylian Mbappé qui a toujours marqué mais moins convaincu. 2021 n'a pas mieux démarré. Il a d'abord été doublé par Marcus Rashford, Erling Haaland, Trent Alexander-Arnold et Alphonso Davies au classement, tout à fait discutable, des joueurs les plus chers établis par l'observatoire du football. Plus enquiquinant, sa prestation ratée à Saint-Etienne mercredi (1-1), peut-être la plus terne de sa saison, témoigne qu'il court toujours derrière son meilleur niveau.
Les mois passent et la même question devient rengaine : c'est quoi le problème ? Il vit sans aucun doute sa saison la plus compliquée depuis son explosion chez les professionnels en 2017. S'il reste meilleur buteur de Ligue 1, son incapacité à porter son équipe dans les grands matches (deux buts lors de ses dix derniers matches en Ligue des champions) et ses passages à vide, plus fréquents et plus spectaculaires, interrogent.
Ligue 1
Pochettino pas inquiet pour Mbappé : "Il a un très bon état d'esprit"
08/01/2021 À 15:55

Revenu trop tôt

La première raison, la plus évidente, réside dans sa forme physique. Entre sa sévère blessure à la cheville en finale de la Coupe de France, le Covid-19 ou son problème à la cuisse en novembre, il n'a pas été épargné par les coups du sort mais, aveuglé par sa volonté d'enchaîner, n'a finalement raté que peu de matches. En particulier lors d'un Final 8 qu'il a joué sur une jambe mais joué tout de même. Le Parisien est revenu trop tôt à la compétition, manque de repos, de préparation physique et le paie, assez logiquement, aujourd'hui. Mbappé s'épuise à courir derrière sa meilleure forme et sa prestation à Geoffroy-Guichard en est l'exemple le plus frappant.

"Depuis 2018, Mbappé ne progresse plus" : Est-on trop sévère avec lui ?

Il n'est pas totalement exclu que le champion du monde stagne à un premier palier de son ascension. Après avoir connu un début de carrière fulgurant jusqu'en 2018 et le titre suprême avec les Bleus en Russie, Mbappé a du mal à progresser. Mais tel est le destin de chaque joueur. Même des plus grands. De Thierry Henry, redescendu chez les Espoirs ou en échec à la Juventus après avoir remporté le Mondial 1998, à Cristiano Ronaldo, parfois quelconque à Manchester avant 2006, les carrières ne sont jamais linéaires, surtout à leurs balbutiements. Le problème de Mbappé, c'est qu'il a érigé de nouveaux standards de précocité qui poussent à l'extrême exigence. Mais il n'a que 22 ans, tout juste d'ailleurs, et vivre une période de flottement à son âge n'a rien d'inhabituel ni d'inquiétant.

Dans un confort qui ne lui rend pas service

D'autant qu'il n'est pas le seul responsable. La Ligue 1, le PSG et Thomas Tuchel ne l'ont pas poussé dans ses retranchements, ne l'ont pas challengé. Il a vécu à Paris sous la direction du coach allemand dans un confort qui ne lui a pas rendu service. Ce fut suffisant pour régner sur la Ligue 1 mais pas pour progresser et convaincre en Europe ni même en équipe de France avec laquelle il a vécu un automne plutôt moyen.

Kylian Mbappé et ses cheveux bleus, le 16 décembre 2020.

Crédit: Getty Images

L'arrivée de Mauricio Pochettino doit le pousser à la remise en cause et le sortir des standards dont il se contente aujourd'hui. Il est évident que la période qu'il traverse est charnière. Parce qu'il doit se fixer sur le terrain. Quel est son meilleur poste aujourd'hui ? Sur l'aile ou dans l'axe ? Parce qu'il doit aussi encore aiguiser le sens collectif de son jeu sans rogner son efficacité. Mbappé cherche, se cherche. Mais c'est un passage obligé. Le progrès nécessite de l'instabilité, de l'exploration mais aussi, sans doute, l'échec.
Les gens pensent que je suis un robot à tout bien faire
Or Mbappé a besoin de progresser pour surprendre des défenses qui savent de mieux en mieux cadrer son talent. Là-encore, le rôle de Pochettino sera capital. "Les gens pensent que je suis un robot à tout bien faire. Non ! Je ne fais pas tout bien (…)", prévenait-il déjà en 2019 dans les colonnes de Ouest France. Des mots qui résonnent plus encore après une année de tâtonnements. En 2021, le constat n'a pas changé. Pas encore.
Ligue 1
Nice - OM sera rejoué sur terrain neutre, Nice sanctionné d'un point de pénalité ferme
08/09/2021 À 21:14
Ligue 1
Aucun vainqueur et zéro point : Un gel du match entre Nice et l'OM serait envisagé
07/09/2021 À 19:36