Lille : 1er - 59 points

  • Comment tournent les Dogues ?
Le LOSC vient de lâcher quatre points en trois journées de L1. Après avoir enchaîné une série de six victoires en championnat, les Lillois ont été freinés dans leur élan en étant tenus en échec par Brest (0-0) et Strasbourg (1-1). Ce week-end, les hommes de Christophe Galtier ont fait preuve de maladresse et ont semblé impuissants face à une équipe alsacienne bien en place.
Ligue 1
Puel mis sous pression par les supporters stéphanois : "On te laisse 24h pour démissionner"
HIER À 13:17
  • La suite, ça donne quoi ?
Lille a un gros programme dans les prochains jours. Avec la réception de Marseille déjà ce mercredi. Mais aussi avec un déplacement à Monaco le dimanche 14 mars pour la 29e journée avant de se rendre au Parc des Princes pour défier le PSG deux journées plus tard. Si les Nordistes vont également croiser le fer avec Lyon à l'extérieur fin avril pour la 34e journée, le sprint final sera lui plus abordable avec Nice (35e j.), Lens (36e j.), Saint-Etienne (37e j.) puis Angers pour conclure.
  • Facteur X : La fin de la Ligue Europa
Le nul contre Strasbourg ce weekend (1-1) l'a encore illustré. Malgré la richesse de son effectif, Lille a eu du mal à jouer sur plusieurs tableaux cette saison. Régulièrement après une sortie en Ligue Europa le jeudi soir, les Dogues ont lâché du lest en championnat. Sur 24 points possibles lors des huit matches disputés quelques jours après une rencontre européenne, le LOSC en a laissé filer 11 ! La bonne nouvelle, c'est que les Nordistes n'ont plus ce souci à appréhender après avoir été éliminés par l'Ajax Amsterdam.

Les joueurs du LOSC célébrant le but de Jonathan Ikoné lors de Lorient-Lille

Crédit: Getty Images

PSG : 2e - 57 points

  • Comment tournent les Parisiens ?
Le PSG a fait à nouveau parler sa puissance de feu contre Dijon (0-4). Malgré les absents, les champions de France ont déroulé pour repartir de l'avant après leur désillusion face à Monaco (0-2). En L1, ils restent sur quatre victoires en cinq matches. Mais il reste cette impression qu'ils ne sont pas forcément aussi intouchables cette saison et qu'ils peuvent se faire surprendre comme contre Lorient fin janvier (3-2).
  • La suite, ça donne quoi ?
Paris va avoir un tournant à négocier fin mars et début avril. L'espace de deux journées de championnat, le PSG va défier Lyon sur ses terres (30e journée) puis recevoir Lille le 4 avril, juste avant de jouer potentiellement le quart de finale aller de la C1 (6-7 avril) si la formation de Mauricio Pochettino confirme contre le Barça. Ensuite en revanche, sa fin de championnat ne présente pas énormément d'obstacles avec seulement trois équipes du Top 10 (Metz à la 34e journée, Lens à la 35e et Rennes à la 36e).
  • Le facteur X : Son état d'esprit en L1
Paris est au-dessus. Ça, ce n'est pas nouveau. Mais si le retour en forme de Neymar sera bien sûr déterminant, le PSG va surtout devoir montrer l'état d'esprit adéquat à chaque match dans cette course au titre. Surtout si les Parisiens continuent leur aventure en Ligue des champions. En cas de bon parcours en C1, le dernier représentant de l'Hexagone en Europe ne devra pas tomber dans l'envie d'en garder sous le pied sur la scène domestique pour briller sur le Vieux Continent. Cette saison, ce ne sera clairement pas permis alors que Paris a moins de marge et doit surtout affronter des prétendants ambitieux qui sont nombreux à vouloir profiter de ses moindres errements.

Kylian Mbappé (PSG) face à Dijon - 2021

Crédit: Getty Images

Lyon : 3e - 56 points

  • Comment tournent les Lyonnais ?
Lyon connait actuellement quelques soucis de rythme. Les Gones ne parviennent pas à garder leur intensité pour afficher leur meilleur visage tout un match depuis quelques semaines. Et ils viennent de laisser des points en route en s'inclinant contre Montpellier (1-2) puis en concédant le nul à Marseille (1-1) en dépit d'un début de rencontre aussi tonitruant que séduisant.
  • La suite, ça donne quoi ?
L'OL doit encore affronter tous ses concurrents directs : le PSG à domicile le 21 mars (30e journée), Lille encore sur sa pelouse rhodanienne fin avril (34e journée) juste avant de se rendre à Monaco début mai (35e journée). Mais au vu des résultats des Gones lors de la première moitié de saison (victoires contre Monaco et le PSG, nul à Lille), ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle.
  • Le facteur X : La forme de Depay
Memphis Depay est le baromètre de cette équipe lyonnaise. Quand il est dans un bon soir, l'OL n'a pas grand-chose à craindre tant il rend les autres meilleurs avec sa façon de décrocher pour créer du jeu. Mais si ce n'est pas le cas, c'est une autre histoire. L'OL croise donc les doigts pour que le Néerlandais présente son meilleur visage le plus souvent possible dans les prochains mois.

Lyon's French midfielder Houssem Aouar (R) celebrates with teammates Lyon's Dutch forward Memphis Depay (C) and Lyon's Brazilian midfielder Lucas Paqueta (L)

Crédit: Getty Images

Monaco: 4e - 55 points

  • Comment tournent les Monégasques ?
A plein régime. Monaco reste sur une série déconcertante de neuf succès et un nul sur ses dix derniers matches de L1 ! L'ASM, qui s'est offerte le scalp du PSG (0-2), affiche une force collective impressionnante et est tout simplement la meilleure équipe de France en 2021 avec 28 points sur 30 possibles. Sans faire trop de bruit.
  • La suite, ça donne quoi ?
L'AS Monaco n'a plus que deux chocs : Lille le 14 mars puis Lyon lors de la 35e journée même si Metz (31e j.), Rennes (37e) ou encore Lens (38e) sont encore à son programme.
  • Le facteur X : Le banc royal des Monégasques
C'est une arme redoutable que Niko Kovac utilise avec bonheur. Depuis de longues semaines maintenant, l'impact du banc monégasque est redoutable. Avec notamment un Aleksandr Golovin d'une efficacité létale mais aussi Cesc Fabregas ou encore Stevan Jovetic, les remplaçants de la Principauté offrent une palette impressionnante à leur entraîneur qui ne s'en prive pas pour s'en servir. Si l'ASM veut vraiment se mêler à la lutte alors que l'équipe monégasque part d’un peu plus loin, elle aura besoin de garder cet atout clef.

La joie des Monégasques après le but de Guillermo Maripan lors de PSG - AS Monaco (0-2) en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Nice - OM sera rejoué sur terrain neutre, Nice sanctionné d'un point de pénalité ferme
08/09/2021 À 21:14
Ligue 1
Aucun vainqueur et zéro point : Un gel du match entre Nice et l'OM serait envisagé
07/09/2021 À 19:36