Ils ont, selon les informations de La Provence, essuyé quelques noms d'oiseaux à la sortie du centre Robert Louis-Dreyfus avant la rencontre. Contraints, comme leurs coéquipiers, de descendre du bus, Dimitri Payet et Florian Thauvin ont été particulièrement pris pour cible par des supporters mécontents du rendement des deux stars de l'OM. Les deux hommes, incapables de marquer en C1, cristallisent à la fois les difficultés de l'OM en Ligue des champions et la frustration de ceux qui, d'habitude, les supportent. Ils sont les coupables tout trouvés d'une saison mal née.
Vous voulez vous abonner à Eurosport ? Profitez de notre offre Black Friday
Ligue 1
Nantes et Bordeaux, deux monuments menacés, deux manières de se redresser
IL Y A 7 HEURES
L'après-midi débutait donc mal pour les deux hommes qui ont si souvent sauvé la peau de leur club ces dernières saisons. Ont-ils été secoués ? Cette confrontation avec les habitués du Vélodrome les a-t-elle réveillés ? Ce qui est certain c'est qu'on avait plus vu les deux hommes aussi concernés et décisifs depuis des mois et pour la première fois depuis plus de deux ans, ils ont marqué dans la même rencontre. Dans leur sillage, Marseille a signé face à Nantes (3-1) sa victoire la plus convaincante de la saison. Après la rencontre, Boubacar Kamara a estimé que ce coup de pression "nous a boostés, on les a sentis présents, ça nous a fait vraiment prendre conscience de la bêtise qu'on fait en C1. Je les comprends, c'est inadmissible de faire ça en Ligue des champions".

Villas-Boas : “On a compris le message des supporters”

Un déclic ? J'espère, j'espère…
Particulièrement transparent depuis la victoire au Parc des Princes le 13 septembre, Payet a retrouvé de son influence dans le jeu. Et avec le Réunionnais aux manettes, ce n'est définitivement pas le même OM. Bien sûr, Nantes a laissé des boulevards et s'est laissé marcher sur les pieds à chaque perte de balle, notamment en première période. Mais la façon dont Marseille a entamé la rencontre, avec ce but plein de malice de Thauvin qui lui a permis de devenir le meilleur buteur du club au XXIe siècle en L1, avant d'exercer son emprise pendant une bonne heure témoigne, peut-être, d'une prise de conscience.
"C'est une très bonne performance de l'équipe, une victoire personnelle de chaque joueur, ils ont eu le bon état d'esprit, la bonne envie, on a bien trouvé des combinaisons, on est entré dans la surface, j'espère que ce match peut être une référence pour la suite, a réagi André Villas-Boas après la rencontre. Un déclic ? J'espère, j'espère..."
Alors que la saison s'écoulait sans frisson avec tour-à-tour des victoires poussives en Ligue 1 et des défaites sans combattre en milieu de semaine, ce succès probant donne une vraie direction au coach portugais qui a pu s'appuyer sur une attaque retrouvée autour de son duo d'incontournables et d'un Benedetto enfin buteur. Mais aussi sur un milieu inspiré avec un Michaël Cuisance particulièrement convaincant. Il est encore beaucoup trop tôt pour y déceler la fin des maux de l'OM. Mais ce réveil est une excellente nouvelle. Pour Marseille, bien sûr. Mais aussi pour Thauvin et surtout pour Payet.

Villas-Boas : “Thauvin avait besoin de ce genre de match”

Ligue 1
Nantes et Lorient continuent d'y croire, la mauvaise opération pour Nîmes
02/05/2021 À 14:54
Ligue 1
Quatre clubs, quatre journées, une opération survie : Qui va s'en sortir ?
01/05/2021 À 14:40