L'enquête se poursuit après les incidents à la Commanderie le 30 janvier dernier. Cinq personnes affiliées à des clubs de supporters de l'OM ont été interpellées et placées en garde à vue mercredi, a-t-on appris de source policière. Parmi ces personnes interpellées figurent le leader des South Winners et le responsable des Ultras (CU84), a précisé la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, confirmant l'information initiale du quotidien La Provence.

Selon le club, qui a dénoncé une "attaque inacceptable" et "un déchaînement de violence injustifiable", les dégradations dans les bâtiments s'élèveraient à "plusieurs centaines de milliers d'euros". Vingt-cinq supporters ont été interpellés, dont 14 sont passés devant la justice le lundi suivant, en comparution immédiate. Le procès ayant finalement été reporté au 24 février, à la demande d'une majorité des prévenus, huit d'entre eux ont été placés en détention provisoire. Les six derniers ont été libérés sous contrôle judiciaire.

Ligue 1
Depay au niveau de Messi, Nantes coule à domicile : Les tops et flops de la 28e journée
IL Y A 4 HEURES

Sept de ces huit supporters écroués dans l'attente de leur procès ont fait appel de leur maintien en détention : trois ont obtenu leur libération mercredi, devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence, passant sous le régime du contrôle judiciaire, a-t-on appris de source judiciaire. Seuls cinq supporters restent donc en détention avant leur comparution le 24 février.

"Sampaoli, le personnage qu'il faut à l'OM mais peut-être pas le coach"

Ligue 1
"Tous les joueurs sont importants" : en attendant Neymar, Pochettino compte sur ses remplaçants
IL Y A 4 HEURES
Ligue 1
McCourt mis sous pression par le maire de Marseille : "On verra s'il nous a joué de la flûte"
IL Y A 4 HEURES