Dix matches mais ils ne sont que quatre à s'être imposés ce mercredi : Lille, Lyon, Paris et Monaco. Cette 23e journée marque un vrai tournant dans la course au titre. Ce quatuor est bien parti pour se partager les lauriers de cette saison 2020/2021. D'abord parce qu'un fossé s'est creusé avec le cinquième, Rennes, qui compte désormais huit points et un match de retard sur Monaco.
Pour la première fois depuis l'instauration de la victoire à trois points en 1994, quatre équipes comptent 45 points ou plus après 23 journées sans que l'écart entre le premier et le quatrième soit supérieur à six points. Un écart qui n'a jamais été aussi infime depuis douze ans. Ce ne sont plus des locomotives mais des dragsters qui tractent la Ligue 1.
Ligue 1
"Cette fois, aller au moins en C1" : Garcia veut rejoindre un projet plus ambitieux qu'à Lyon
IL Y A 12 HEURES

Lille, le plus impressionnant

C'est donc une vraie échappée de gros bras qui a cadenassé l'avant de la course. Tous ne dégagent pas la même force mais ils ont chacun des arguments pour aller au bout. D'autant que Paris, Lille, Lyon et Monaco sont tous armés pour jouer les premiers rôles. Ils ont tous bataillé pour le podium lors des dernières saisons. Ils ont l'expérience, l'effectif et les finances, à des degrés différents bien sûr, pour aller au bout de leurs idées.

Yusuf Yazici célébré par ses coéquipiers après son but pour Lille contre Dijon en Ligue 1 le 31 janvier 2021

Crédit: Getty Images

Ce mercredi, Lille, qui reste sur cinq victoires tout de même, a encore étalé sa maîtrise sur la pelouse d'un Bordeaux pourtant convaincant depuis quelques jours (0-3). La variété et la profondeur de l'effectif des Dogues en font, aujourd'hui, le leader incontesté de la saison. "La différence ce soir ? L'effectif sûrement, a confié Christophe Galtier mercredi. C'est la victoire d'un groupe, ceux qui démarrent le match, ceux qui finissent, et ceux qui sont malheureusement en tribune qui sont aussi derrière le groupe. C'est une grande satisfaction de voir un état d'esprit comme celui-là." Ses hommes, en mode rouleau compresseur, sont ceux qui font la plus belle impression depuis le mois d'août. Sont-ils favoris pour autant ? Dans le jeu, oui. Mais il est encore trop tôt pour être affirmatif tant l'écart est faible avec ses poursuivants.

Paris moins constant mais…

Le PSG est moins constant dans ses performances. Mais sa marge sur la concurrence est gigantesque. Face à Nîmes, ce fut encore poussif et peu convaincant. Résultat, une nouvelle leçon (3-0). Le PSG reste le favori naturel parce qu'il est le PSG. L'OL a plané lors de la première demi-heure de jeu à Dijon (0-1) avant de baisser de pied. Mais l'écart est tel entre Lyon et les simples mortels de Ligue 1 qu'il peut se permettre quelques passages à vide dans ses matches.

Mbappé face à Nîmes

Crédit: Getty Images

Monaco est peut-être celui qui présente le profil le moins complet. Mais la force de frappe de son duo Volland- Ben Yedder, auteur d'un nouveau doublé ce mercredi, peut le mettre à l'abri de n'importe quelle situation. "Devant, les équipes sont construites depuis quelques années et sont très fortes, prévient Nivo Kovac, le coach de l'ASM. Elles ont une longueur d'avance. Si en fin de championnat, on est en embuscade, on tentera le coup." Ces quatre-là, qui n'ont perdu qu'à deux reprises lors de leur cinq derniers matches (pour un nul et 17 victoires !), joueront gros lors des confrontations directes. C'est peut-être lors de ces chocs au sommet que se dessinera le destin de cette saison.
Ligue 1
Mbappé avoue ses doutes : "Le meilleur endroit pour moi ? Je n’ai pas encore la réponse"
IL Y A 17 HEURES
Ligue 1
Retrait de Canal +, victoire d'Amazon : les questions que pose la nouvelle donne des droits TV
HIER À 19:26