A l'été 2017, Jordan Veretout, recruté pour 7 millions d'euros, arrive sur la pointe des pieds à Florence. Pour le décrire en conférence de presse, la légende de la Viola Giancarlo Antognoni se montre d'ailleurs très concis : "Un milieu tout terrain, moderne et avec une bonne vision de jeu". Bref, le terrain parlera. Deux ans plus tard, le natif d'Ancenis est considéré comme l'un des meilleurs à son poste en Serie A.
"C'est un grand joueur qui a deux qualités principales et essentielles. La première, c'est la technique. Il sait amener de la verticalité, avec de bonnes dispositions pour jouer dans la profondeur et la capacité à faire des passes simples rapides. Et la deuxième, c'est son caractère. C'est un joueur qui n'abandonne jamais sur le terrain", résumait Stefano Pioli, à l'époque sur le banc de la Fiorentina, un jour de septembre 2018. Sur le mercato, les grandes écuries italiennes s'arrachent le milieu français, du Napoli à la Roma en passant par l'AC Milan. C'est finalement le club de la Louve qui parvient à le recruter pour une vingtaine de millions d'euros.

Fiorentina - Pioli : "Veretout possède deux grandes qualités"

Ligue 1
Neymar-Mbappé : Le PSG aurait prévu de "discuter avec les joueurs"
IL Y A 12 HEURES
"Il y avait d'autres clubs, c'est vrai, confiera-t-il à Eurosport quelques mois plus tard. Après, j'ai eu le coach (Paulo Fonseca à l'époque, ndlr) au téléphone, il a fait beaucoup de choses pour que je vienne. C'est très important pour un joueur. J'ai aussi des amis italiens qui m'ont donné des conseils en me disant que la Roma était un grand club. J'ai eu l'occasion de jouer contre elle ces dernières saisons avec la Fiorentina, et j'ai pu voir que jouer à l'Olimpico devant les tifosi, c'est quelque chose d'énorme. Mon rachat (il était en prêt, NDLR) a été officialisé il y a peu et j'en suis très content."
L'OM peut s'attendre à de belles choses
En trois saisons avec la Roma, l'ancien Nantais, également passé par Saint-Etienne et qui va donc retrouver la Ligue 1 avec l'OM, aura connu des hauts (surtout) et des bas (un peu). On pourrait par exemple évoquer sa première saison plus que réussie, avec pas moins de 43 matches au compteur. Ou bien la suivante, parvenant à devenir le deuxième milieu de terrain français à inscrire dix buts ou plus lors d'une même saison de Serie A, après Michel Platini (en 1982/83, 1983/84, 1984/85 et 1985/86). Sa capacité d'adaptation, que ce soit dans le double pivot du 4-2-3-1 initial de Fonseca ou bien dans un milieu à quatre, ensuite, après un changement de système, a toujours été louée. Avant une dernière saison tourmentée, Veretout était un titulaire indiscutable des Giallorossi.
"Tout avait bien commencé pour lui ici, nous explique-t-on au sein de son désormais ex-club. A l'époque, il se racontait beaucoup de choses, qu'il intéressait Milan, Naples etc. Le fait qu'il choisisse finalement Rome a plu aux tifosi. Sa première année a été très positive, et même la deuxième avec toutefois quelques blessures. Jordan avait un comportement de guerrier sur le terrain, c'est un peu ce que tout le monde recherchait après le départ de Nainggolan. Il te donne tout sur le terrain avec une intensité folle. L'OM peut s'attendre à de belles choses."
Capable de redoubler ses courses et multiplier ses efforts, ce qui devrait plaire à son nouvel entraîneur Igor Tudor, l'international français a longtemps fait l'unanimité dans la ville éternelle. Mais pas seulement pour sa "grinta". Veretout a toujours su allier les deux phases, offensive comme défensive. De ses projections vers l'avant à ses courses défensives, celui qui frappait aussi les penalties faisait le boulot pour deux, grâce notamment à son activité et son abattage. Les adjectifs qui reviennent le plus souvent pour le qualifier ? "Dynamique", "intensif", sans aucun doute, "créatif", aussi, au point de terminer deuxième du classement des passes clés en 2018-2019, et "décisif", surtout, avec 33 buts et 13 passes décisives en 166 matches de Serie A. Mais si le quasi trentenaire était si performant, pourquoi la Roma le laisse-t-il partir, nous direz-vous ?

Il quitte Rome dans l'indifférence

Après plusieurs saisons à carburer, Jordan Veretout a connu un sérieux coup de frein lors de la dernière sous José Mourinho. "Certaines limites caractérielles sont apparues, regrette un suiveur du club. Le Portugais n'est pas vraiment quelqu'un de tendre. Pour moi, il a souffert du fait de moins jouer et il n'a pas trouvé les ressources nécessaires pour inverser la tendance. Soyons clairs : tous les joueurs qui plaisaient peu ou pas du tout à Mourinho ont arrêté de jouer. Un seul est parvenu à trouver la force pour changer un peu son cas : Marash Kumbulla. Veretout aussi, si l'on veut, mais grâce aussi à l'intelligence du "Mister" qui n'a pas voulu le condamner. Il a eu du temps de jeu, mais plus comme avant. Et lui, il a besoin d'enchaîner les matches."
L'arrivée de Sérgio Oliveira lors du dernier mercato hivernal n'a rien arrangé aux affaires du Français. "Il a plus le sens de la position que Veretout", estimait Mourinho à l'époque. Celles de Nemanja Matic et Georginio Wijnaldum cet été l'ont définitivement convaincu de faire ses valises, direction la Canebière.
https://i.eurosport.com/2021/02/28/3003829.jpg
Avec le Special One, l'histoire n'a jamais été vraiment au beau fixe. Si les deux hommes entretenaient une relation certes cordiale, elle était décrite comme "froide" et "distante" en interne, au point que l'intéressé a vu son temps de jeu s'effilocher au fil de la saison, bien conscient de ne plus être le premier choix dans l'entrejeu. Là où le "Mou" apprécie particulièrement le profil de Bryan Cristante. Dans le système à trois défenseurs de la Roma (3-4-2-1, 3-5,-2 ,3-4-3...), Veretout n'avait plus sa place, venant à glisser petit à petit dans la hiérarchie des milieux.
"Personne ne va s'arracher les cheveux après son départ, surtout au vu du mercato que la Roma est en train de faire, nous fait savoir un habitué de Trigoria, le centre d'entraînement des Giallorossi. Veretout était apprécié, mais il n'est pas parvenu à rentrer totalement dans le cœur des gens. Il lui manquait probablement un peu de malice en dehors du terrain, les tifosi ont toujours besoin de petites phrases à effet pour s'enthousiasmer... Jordan n'a pas eu cette capacité devant les médias, mais c'est son caractère."
On a été très surpris par cette affaire
Avec l'OM de Tudor, Veretout espère retrouver son rendement. Tout comme sa liberté de projection et ses galopades vers l'avant. Un profil "box-to-box" qui plaît à son nouvel entraîneur, rapidement séduit à l'idée de pouvoir recruter celui qui vise toujours la Coupe du monde avec les Bleus. Avant ça, il va toutefois falloir régler une affaire extra-sportive. En colère, des milliers de supporters marseillais sont en effet parvenus à hisser le hashtag #VeretoutNotWelcome en tendances France sur Twitter cette semaine. La raison ? Sa prise de position controversée du joueur dans une affaire de justice concernant sa belle-famille. Une histoire qui est apparue sur les réseaux sociaux après les premières rumeurs de son transfert sur la Canebière.
"On a été très surpris, nous n'avions jamais eu vent de cette affaire, nous confie un salarié de la Roma. Il faudra qu'il parvienne à régler cette histoire ou à en faire abstraction. Jordan est quelqu'un de très timide dans la vie, tout l'inverse de ce que pourrait laisser croire le terrain. Il n'a pas un caractère de leader dans un vestiaire, qui devra probablement l'aider si cela venait à se transformer en sifflets."
Interrogé en conférence de presse ce vendredi, l'intéressé a tenté d'éteindre l'incendie. "Je suis ici pour jouer au foot, a-t-il assuré. Ce sont des moments difficiles et compliqués. Je ne cautionne pas de tels faits. Je ne rentre pas dans cette histoire. Je suis à l'OM pour jouer au football et passer de bons moments avec le groupe ou à l'extérieur avec les gens au Vélodrome. Je suis quelqu'un d'apprécié généralement. En Italie, on m'appréciait. Je suis joyeux. Je suis ici pour jouer au foot. Avoir de grands résultats ici et des émotions. J'en ai vécu l'année dernière. Et je veux continuer et de vivre ça ici ç l'OM, ça doit être magique. Je me battre pour gagner des titres."
Ligue 1
L'OM dans le dur après la pause : "Le problème, c’est qu’on a pensé que le match était fini"
HIER À 22:32
Ligue 1
Neymar, Lafont, Schmeichel... votez pour le meilleur joueur de la 2e journée de Ligue 1
HIER À 22:07