Lens: Dayan éjecte Garcia et place Sikora

Lens: Dayan éjecte Garcia et place Sikora
Par Eurosport

Le 24/09/2012 à 18:46Mis à jour Le 24/09/2012 à 23:16

L'entraîneur du RC Lens Jean-Louis Garcia a été mis à pied à titre conservatoire, en vue d'un licenciement et remplacé par Eric Sikora. Une dernière défaite des Sangs et Or face à Monaco (0-4) a mis fin au parcours du technicien, déjà sérieusement menacé avant ce revers.

Coup de balai dans l'encadrement sportif du RC Lens. Le club a décidé lundi d'écarter son entraîneur, Jean-Louis Garcia, ainsi que son adjoint Manuel Nogueira, le préparateur Pascal Faure, l'entraîneur des gardiens Jean-Pierre Lauricella et le superviseur Jean-Louis Lima. Tous ont été mis à pied à titre conservatoire et convoqués pour un entretien au centre de La Gaillette, le vendredi 5 octobre. C'est à ce moment que leur licenciement leur sera notifié. D'ici là, le président Luc Dayan et le directeur sportif Antoine Sibierski ont sollicité temporairement Eric Sikora (jusque-là entraîneur de la réserve), Didier Sénac (recruteur), Vincent Lannoy (préparateur physique du centre de formation) et Jean-Claude Nadon (entraîneur des gardiens du centre de formation) afin d'assurer l'encadrement quotidien du groupe professionnel, dans l'attente d'une décision définitive concernant les cinq membres de l'ancien encadrement technique.

Arrivé à Lens en juin 2011, après la rétrogradation du club en Ligue 2, le successeur de Laszlo Bölöni avait terminé sa première saison à la 12e place, loin des ambitions de remontée du RCL dans l'élite. Recruté par l'emblématique président Gervais Martel, Jean-Louis Garcia avait été maintenu dans ses fonctions malgré la démission de ce dernier en juillet. Mais après huit journées de championnat, le RCL ne totalisait qu'une seule victoire, et occupait le 15e rang. Un dernier revers des Sang et Or à domicile contre Monaco (0-4), le plus lourd concédé par Lens sur sa pelouse depuis 2006, a eu raison de la patience de l'équipe dirigeante nordiste. Pour les supporters, la rupture était consommée depuis longtemps.

Sikora, un homme du cru

"Quand une équipe manque de résultats, l’entraîneur endosse forcément une grande responsabilité", expliquait Jean-Louis Garcia après l'humiliation infligée par Monaco. "C’est toujours désagréable d’entendre le public demander votre démission. Je fais mon boulot le plus consciencieusement avec toutes mes forces. Il faut faire preuve d’humilité et assumer ses responsabilités mais on sait que dans une telle situation, c’est souvent l’entraîneur qui trinque." Son successeur Eric Sikora devrait bénéficier d'un peu plus de clémence de la part du public de Bollaert. Ancien capitaine des Sangs et Or, il y a conquis le titre de champion de France (1998) et une coupe de la Ligue (1999) en tant que joueur. Il découvre désormais un nouvel échelon du club, lui qui y a fait toute sa carrière.

0
0