Getty Images

Lens continue d'avancer et de rêver

Lens continue d'avancer et de rêver
Par Eurosport

Le 24/05/2019 à 20:37Mis à jour Le 24/05/2019 à 21:42

LIGUE 2 - C'est donc le RC Lens, 5e de Ligue 2 au terme de la saison, qui défiera le 18e de Ligue 1 lors des barrages la semaine prochaine (match aller jeudi dans le Nord, match retour dimanche 2 juin chez le 18 de L1). Vendredi, trois jours après s'être imposés aux tirs au but sur le terrain du Paris FC, les Lensois sont allés surprendre Troyes sur son terrain (1-2 ap).

Décidément, ces play-offs pour accéder à la Ligue 1 offrent des matches à rebondissements. Après l'égalisation dans le temps additionnel et la séance de tirs au but mardi remportée par Lens sur la pelouse du Paris FC, la rencontre de vendredi entre Troyes et les Sang et Or a accouché d'un nouveau scénario hollywoodien : deux cartons rouges, un penalty, une nouvelle prolongation. Et une nouvelle fois, les Lensois se sont qualifiés grâce à un but de la tête de Banza (1-2, 109e). Les Nordistes affronteront le 18e de Ligue 1 pour une place dans l'élite.

Ces Lensois sont insubmersibles. Peu importe les tempêtes, ils ne coulent jamais. On en avait eu l'aperçu mardi soir à Charléty. On a eu la confirmation ce vendredi au Stade de l'Aube face à Troyes. La 40e minute de cette rencontre aurait pu faire tout basculer. Alors devant au tableau d'affichage grâce à une tête de Gomis (0-1, 4e), les Lensois ont concédé un penalty. Généreux selon Leca qui ne s'est pas fait prier pour le dire à M. Brisard. De manière trop véhémente pour l'arbitre qui a exclu le gardien lensois. Double peine confirmée avec l'égalisation de Pelé (1-1, 44e sp).

Martel devin ?

Un scénario cauchemar mais qui n'a pas fait douter plus que cela les Lensois. Jamais réellement inquiétés à dix contre onze, ils ont tout de même été soulagés de voir Martins Pereira regagner le vestiaire plus tôt que prévu pour deux avertissements (67e). Dans un match pauvre en occasions, les Sang et Or ont profité de la maladresse de Fortuné en prolongation (96e et 101e) et ont su être réalistes. Sur un centre de Mendy, Banza a placé une tête croisée qui a fait chavirer le kop lensois une nouvelle fois très bruyant (1-2, 109e).

Après la qualification de mardi, Gervais Martel avait déclaré : "On va aller au bout, je le sens". Plus qu'une marche à gravir pour que le pressentiment de l'ancien président lensois se vérifie. De son côté, Troyes termine sa saison sur un match sans. Pas vraiment la meilleure manière de dire au revoir à Benjamin Nivet, désormais retraité à 42 ans.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0