Getty Images

Lyon, la victoire totale

Lyon, la victoire totale

Le 18/05/2019 à 19:48Mis à jour Le 18/05/2019 à 21:14

LIGUE DES CHAMPIONS - De suspense, il n'y a pas eu : l'Olympique Lyonnais a écrabouillé le FC Barcelone, samedi à Budapest. Les filles de Reynald Pedros ont battu les Catalanes 4-1 et conservent leur titre pour la 4e année de suite. C'est leur 6e victoire dans la compétition reine. Exceptionnel.

L'Olympique Lyonnais était tout simplement impossible à jouer. Ce samedi, les Lyonnaises ont remporté un nouveau titre de championnes d'Europe, après leur très large victoire contre le FC Barcelone, en finale de la Ligue des champions (4-1). Au Groupama Arena de Budapest, Dzsenifer Marozsan a ouvert le score (4e), avant qu'Ada Hegerberg ne commence son festival, avec un triplé (13e, 19e, 29e). En fin de rencontre, Asisat Oshoala a fini par réduire la marque (89e) mais l'écart entre les deux formations était trop grand. Les Fenottes remportent là leur quatrième titre consécutif, leur sixième en tout.

Il n'y a pas eu match. D'entrée, les Lyonnaises ont pris à la gorge leurs adversaires barcelonaises, qui disputaient la première finale de leur histoire. Dotées d'une plus grande justesse technique, les joueuses de Reynald Pedros n'ont pas tardé avant de se mettre en évidence. Leila Ouahabi, titularisée sur le côté gauche de la défense blaugrana, se souviendra très certainement de sa soirée. Dès la cinquième minute de jeu, la latérale s'est fait prendre de vitesse par Shanice van de Sanden, préférée à Delphine Cascarino sur le côté droit. La Néerlandaise a adressé un très beau centre en première intention en direction de Dzsenifer Marozsan, qui ne s'est pas fait prier pour ouvrir le score, chez elle, elle la native de Budapest (5e, 1-0).

El Lyon pasa por encima del Barça

El Lyon pasa por encima del BarçaGetty Images

Peu avant le quart d'heure de jeu, la numéro 11 a une nouvelle fois fait parler sa pointe de vitesse. Son nouveau centre a cette fois trouvé Ada Hegerberg, buteuse d'une frappe croisée (14e, 2-0). La première Ballon d'Or de l'histoire n'a pas attendu bien longtemps avant de faire, de nouveau, parler d'elle. Cette fois, le centre a été l'œuvre d'Amel Majri, depuis le côté gauche, et la Norvégienne a poursuivi son festival, du gauche (19e, 3-0). Enfin, l'attaquante, à la réception d'un centre de Lucy Bronze depuis la droite, a profité d'une mauvaise sortie de la gardienne de but adverse, pour signer un impressionnant triplé (30e, 4-0).

Pas rassasiées

En seulement 30 petites minutes de jeu, l'OL a réussi à plier la rencontre, ce qui n'avait pas toujours été le cas lors des précédentes finales. Certaines avaient même été jusqu'aux prolongations, voire aux tirs au but, pour le duel contre le PSG. Cette fois, les protégées de Jean-Michel Aulas ont su élever leur niveau de jeu, ce qui leur a alors permis de voir venir dans le second acte, sans pour autant faire preuve de suffisance.

Car si le FC Barcelone a tenté de prendre les commandes du jeu, le club catalan ne s'est pas montré convaincant pour autant, devant le but. Car à chaque occasion subie, l'OL a réagi. Finalement, c'est une nouvelle entrante, Asisat Oshoala, qui a sauvé l'honneur (89e, 4-1). Une nouvelle fois, l'OL a répondu présent dans un grand rendez-vous. Cette saison, ce fut notamment le cas contre le Paris Saint-Germain (5-0 le 13 avril), dans le match pour le titre national, puis contre Lille en finale de la Coupe de France (3-1 le 8 mai). Les Lyonnaises, qui ont raflé un tiers des éditions de la LDC (6/18) en huit finales disputées, bouclent leur saison 2018-19 avec un impressionnant triplé et ne semblent toujours pas rassasiées.

Vidéo - LdC (F) - Les Lyonnaises reines d'Europe

00:30
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0