Les Parisiennes brillent en club et ne cessent de s'affirmer en équipe de France. Si Kadidiatou Diani a déclaré forfait sur blessure, Marie-Antoinette Katoto, Sandy Baltimore et Grace Geyoro seront bien là pour former un quatuor offensif déterminant pour le PSG en Ligue des champions lors de la demi-finale aller dimanche contre Barcelone (15h). Après avoir sorti l'OL en quarts, le club parisien compte sur elles pour confirmer.

Grace Geyoro : la patronne

Pour alimenter la flamboyante ligne d'attaque, la milieu Grace Geyoro prend chaque année un peu plus d'épaisseur dans son impact sur le terrain. A 23 ans, celle qui devait être la promesse du Mondial-2019 mais avait occupé le banc durant l'intégralité du tournoi est devenue la leader de l'animation offensive de l'équipe de France, où la sélectionneuse Corinne Diacre n'hésite plus à la titulariser systématiquement, la testant même occasionnellement à un rôle plus offensif.
Ligue 1
Wijnaldum explique son choix : "Je démens avoir choisi le PSG pour l'argent"
HIER À 12:01

Grace Geyoro (Paris Saint-Germain) à la lutte avec Delphine Cascarino (Olympique Lyonnais) en Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Signe d'une progression dans le dernier geste: c'est elle qui égalise à Lyon en quart de finale retour de C1. "Grace grandit par son jeu mais aussi en tant que femme. Elle a vraiment le leadership en elle, même si elle ne le sait pas encore forcément. Elle a tous les atouts pour devenir une top joueuse", la saluait son entraîneur Olivier Echouafni au mois de mars.

Marie-Antoinette Katoto : la buteuse

Loin de la déception de la Coupe du monde 2019 qu'elle avait manquée, laissée de côté par Diacre, Marie-Antoinette Katoto affole chaque saison un peu plus les compteurs. Sa puissance et son aisance technique en font actuellement la comeilleure buteuse du Championnat (20 buts) et l'avant-centre intouchable des Bleues, avec qui elle compte 10 buts en 17 sélections à seulement 22 ans.

Marie-Antoinette Katoto (PSG) au duel avec Wendie Renard (Lyon) en demi-finale de Ligue des champions, le 26 août 2020

Crédit: Getty Images

Réputée réservée et peu bavarde, notamment auprès de la presse, l'attaquante s'affirme aussi peu à peu comme un pilier de vestiaire, chez les Bleues comme au PSG, où on l'a vue mener les célébrations enthousiastes après la qualification contre l'OL. Diacre aussi avait souligné, début avril, son importance grandissante dans les encouragements auprès de ses partenaires, satisfaite de voir sa joueuse donner de la voix au cours d'un match contre l'Angleterre où le quatuor parisien avait été le grand artisan de la victoire (3-1).

Sandy Baltimore : la promesse

Son visage juvénile et souriant tranche avec sa puissance de feu sur son aile gauche: à 21 ans tout juste, Sandy Baltimore est l'une des plus belles révélations du Championnat de France depuis un an. Douée techniquement et capable d'accélérations foudroyantes, la Parisienne a signé 9 passes décisives cette saison en D1, au point de taper dans l'oeil de Diacre. Et son récital début avril contre l'Angleterre à Caen, avec un but magnifique, a justifié toutes les promesses.

Sandy Baltimore (PSG)

Crédit: Getty Images

"Sandy fait une saison extraordinaire", avait alors complimenté Corinne Diacre, la principale intéressée se contentant de souligner "un beau début d'année" même si "rien n'est encore acquis". Pour passer un nouveau cap dimanche contre Barcelone en Ligue des champions, la jeune ailière est en tout cas bien entourée.
Matches amicaux
Beaucoup de jeunes, quelques cadres et un succès au finish : le PSG sourit contre Augsbourg
HIER À 18:54
Ligue 1
Bonne nouvelle pour Paris : Bernat a repris l'entraînement collectif
19/07/2021 À 21:33