Les Fenottes sont définitivement les meilleures ! Opposées à un FC Barcelone annoncé comme favori ce samedi soir, les coéquipières de Wendie Renard ont repris leur trône européen, ce samedi soir à Turin dans le cadre de la finale de la Ligue des Champions féminine (1-3).
Auteures d’une première période impitoyable, les joueuses de l’Olympique Lyonnais remportent leur 8e sacre dans la compétition. Sonia Bompastor, leur entraineure, devient également la première femme à remporter la C1 féminine comme joueuse et comme technicienne.
D1 Arkema
Après la Ligue des champions, l'OL récupère sa couronne nationale
29/05/2022 À 20:51

Une première période parfaite pour Hegerberg et l’OL

Attendues au tournant face aux tenantes du titre catalanes, les Lyonnaises n’ont pas perdu de temps pour animer cette rencontre. Comme un symbole, c’est une des taulières de la machine à gagner rhodanienne qui a mis les siennes sur le chemin du succès : Amandine Henry. La milieu de terrain et ex-capitaine de l’équipe de France profitait d’une récupération haute devant la Ballon d’Or Alexia Putellas pour adresser une frappe pleine de détermination dans la lucarne gauche de Sandra Paños, un but qui marquera les mémoires à coup sûr (0-1, 6e).
Déboussolées, les Barcelonaises ont multiplié les errements défensifs dans le premier acte. Les conséquences ont été notables : sur une mésentente entre l’ancienne parisienne Irene Paredes et Mapi León, Ada Hegerberg a profité d’un superbe centre de Selma Bacha pour faire le break de la tête (0-2, 23e).

Putellas et le Barça n’ont jamais pu faire leur retard

Un nouveau cadeau de l’arrière-garde barcelonaise a permis aux Fenottes de se mettre définitivement à l’abri, quand Hegerberg a servi Catarina Macario seule devant le but vide (0-3, 33e). Si les joueuses de Jonatan Giráldez ont réduit l’écart sur un but d’Alexia Putellas (1-3, 41e), la Ballon d’Or 2021 qui termine meilleure buteuse de la C1 (11 buts inscrits au total), le sursaut n’a pas eu lieu. Malgré le superbe lob de Patri Guijarro depuis le milieu de terrain, qui a échoué sur la barre transversale de Christiane Endler, au retour des vestiaires (58e).
Les coéquipières de Putellas ne prendront pas leur revanche sur leur finale perdue il y a trois ans à Budapest, et voient les coéquipières de Wendie Renard soulever leur 8e Ligue des Champions. Un exploit monumental qui sera célébré comme il se doit dans le Rhône, alors que Sonia Bompastor, qui avait remporté la compétition comme joueuse en 2011 et en 2012, devient la première à remporter la Ligue des Champions également comme entraineure. Les Fenottes tenteront désormais de valider le doublé C1 – D1 Arkema dès dimanche prochain, au Stade Jean Bouin contre leurs rivales parisiennes.
Ligue 1
A Lyon, après le grand n'importe quoi, le chamboule tout ?
24/05/2022 À 21:32
Ligue des champions féminine
L'antisèche : Comme des lionnes
21/05/2022 À 20:17