Une soirée magique et un début de saison parfait. Ce mardi soir, le PSG a dominé le Real Madrid (4-0) lors de la troisième journée de la phase de poules de la Ligue des champions féminine. Au Parc des Princes, devant 18 000 spectateurs, Marie-Antoinette Katoto a inscrit un doublé (13e et 53e) et Sara Däbritz a marqué un nouveau but en compétition européenne. Rocio Galvez a vécu une soirée cauchemardesque en inscrivant le dernier but parisien contre son camp. Au classement, les protégées de Didier Ollé-Nicolle ont pris la tête du groupe B avec 9 points, devant le Real Madrid (6 points). Au passage, le PSG n’a toujours pas encaissé le moindre but depuis le début de l'exercice 2021-2022.
Le film du match
Habituellement, un PSG – Real Madrid au Parc des Princes est une rencontre de gala entre deux mastodontes du football mondial chez les hommes. Mais chez les féminines, le Paris Saint-Germain a un ascendant physique et historique sur les Madrilènes. Double finaliste de la Ligue des champions, le club parisien a dans ses rangs, certaines des meilleures joueuses de la planète. Le Real Madrid, quant à lui, végète au 11e rang de son championnat national. Et cette différence s’est ressentie dès les premières secondes de la rencontre.
Ligue 1
Filer au Real ou prolonger au PSG ? Mbappé fait entrer Pochettino dans l'équation
09/01/2022 À 09:36

Le doublé pour Katoto

Fatiguées par les offensives parisiennes qui sont arrivées sur les ailes, les Madrilènes ont commis de nombreuses erreurs dès l’entame du match et elles n'ont rien pu faire lorsque Marie-Antoinette Katoto a été lancée dans le dos de la défense adverse. Cette dernière a ensuite crocheté Meline Gerard pour inscrire le premier but de la rencontre (1-0, 13e). Pour sa part, Sara Däbritz a connu une soirée mouvementée au milieu du terrain mais c’est encore elle qui a réussi à débloquer le compteur lors des moments les plus importants. Prise en tenaille au milieu de terrain, elle a créé un premier décalage lors du but de Marie-Antoinette Katoto (13e) et c’est elle qui a permis à son équipe de creuser l’écart avant la fin de la première période (2-0, 41e).
Reconnue pour sa précision et sa qualité de frappe sur les corners, elle a déposé le ballon sur la tête de Marie-Antoinette Katoto sur l’un des nombreux corners parisiens (3-0, 53e). Ce troisième but a eu l’effet d’un coup de massue pour les Madrilènes qui n’ont jamais su se montrer dangereuses dans les trente dernières minutes de la rencontre. David Aznar a pourtant eu toutes les cartes en main pour inquiéter la défense parisienne mais Caroline Moller, meilleure buteuse de l’équipe madrilène, n’est entrée sur le pelouse qu’à la 78e minute. Et son unique frappe, à la 80e minute, a été l’action la plus aboutie de sa formation.
Bien que peu inquiétées, la réussite des Parisiennes est aussi défensive. Amanda Ilestedt a remporté sept de ses huit duels lors de ce match et elle s’est montrée impériale dans les airs. Alignée en défense centrale, après le départ d’Irene Paredes, l’adaptation de l’internationale suédoise a été assez impressionnante et la complémentarité entre les deux joueuses a semblé déjà trouvée. Ilestedt aurait même pu inscrire un but sur un corner de Sara Däbritz (10e), mais sa tête s’est écrasée sur la barre transversale du but de Meline Gerard. Une question se pose après cette rencontre : mais qui sera la première équipe à marquer un but face au PSG ?
Ligue des champions féminine
Le PSG impitoyable jusqu'au bout
16/12/2021 À 19:38
Ligue des champions féminine
0-6 : Le PSG sans pitié pour Kharkiv
08/12/2021 À 19:37