JOSEP GUARDIOLA, vous êtes en finale de la Ligue des Champions. C'est quasiment un miracle quand on examine la domination de Chelsea ?
J.G. : Ils ont eu des occasions. Mais on sentait qu'ils nous respectaient, qu'ils nous craignaient. A 11 contre 11, c'était difficile, on a beaucoup souffert, alors imaginez à 10 contre 11. N'oubliez pas qu'on a joué vingt minutes en infériorité numérique. On a alors mis Pique devant et on a montré beaucoup de courage. C'est un bonheur incroyable.
Pour votre première saison d'entraîneur, le rêve continue...
Ligue des champions
Barcelone tient son miracle
07/05/2009 À 05:00
J.G. : Je suis très heureux. Pour être honnête je ne m'attendais pas à d'aussi bons résultats pour ma première saison. On est proche de gagner le championnat, on va participer à deux finales (avec la Coupe du Roi)...
Qu'avez-vous pensé de l'arbitrage de la rencontre ?
J.G. : Je peux comprendre que Chelsea se sente déçu par l'arbitre. Je n'ai pas vu l'action (ndlr: Chelsea a réclamé en vain plusieurs penalties). Peut-être qu'il y avait penalty, je ne sais pas. Je n'ai pas vu. Ce que j'ai vu, c'est que nous avons essayé de jouer, de nous procurer des occasions, même si on n'en a pas eu beaucoup. C'est difficile de jouer contre une équipe comme Chelsea. Je peux comprendre leur déception : ils touchent au but et ils perdent la qualification sur un tir en fin de match.
Que pensez-vous de l'autre finaliste, Manchester ?
J.G. : C'est le champion sortant, une équipe incroyable avec de l'expérience, de grandes stars, un entraîneur de haut vol. Ils aiment jouer en contre. Je vais regarder de nouveau la demi-finale de l'an passé (ndlr: Barcelone se fait éliminer par Manchester), et leurs matches. Ce sera une belle finale, parce qu'on va attaquer. On croit pourvoir gagner: on est Barcelone.
Ligue des champions
Comment Allegri a redressé Milan
11/03/2013 À 22:31
Ligue des champions
Schweini provoque l'Inter
22/02/2011 À 16:25