Thomas Tuchel fait-il de la fausse modestie, est-il lucide ou est-il superstitieux ? Beaucoup de questions, peu de réponses pour le moment, timing de la saison oblige. Quelques jours après avoir subi sa première défaite de la saison face à Manchester City (0-1), sur la pelouse de Stamford Bridge, le technicien allemand a annoncé à la veille du choc face à la Juventus en Ligue des champions que son équipe n’était pas favorite pour conserver son titre.
L’Allemand a en réalité joué avec les mots : il a ouvertement reconnu que son équipe était naturellement citée parmi les favorites, statut de tenant du titre oblige. Mais, selon, lui l’état d’esprit de ses troupes est en mode outsider, comme la saison dernière finalement. "Aujourd'hui, on fait peut-être partie des favoris, cela a une plus grande valeur, ça donne plus de motivation de jouer contre nous. On doit l'accepter. C'est de notre faute parce qu'on a remporté cette compétition. Mais on préfère venir comme outsider, et on l'est (intérieurement). On doit se libérer de ces attentes et qu'elles ne deviennent pas nos attentes", a-t-il tenté d’expliquer mardi en conférence de presse.
"Ce qui change, ce sont les attentes (...) L'an dernier, on était devenu meilleurs à chaque match et on a été considéré comme un prétendant sérieux très tard dans la compétition, ce qui nous a aidé", a-t-il ajouté. Oui, il y a un peu de superstition dans ces propos. Mais avec les arrivées de Romelu Lukaku, Saul Niguez et les retours de prêt, l’effectif de Chelsea est l’un des plus complets du plateau de la C1. Son niveau de jeu depuis le début de la saison justifie aussi ce statut de favori.
Premier League
Le match entre Watford et Chelsea interrompu pour un malaise en tribune
HIER À 20:13

Tuchel déplore la passivité face à City

Favori, outsider, le temps placera Chelsea à sa véritable place. Toujours est-il que les Blues vont avoir droit à un deuxième gros test quatre jours après avoir subi leur première défaite de la saison face à Manchester City (0-1). Un coup dur assurément. Mais une défaite logique surtout. Un revers sur lequel il faut tirer des leçons selon Tuchel, sans plonger pour autant dans une période de sinistrose.
"On n'était pas contents de notre match contre Manchester City, parce qu'on a été trop passifs. Le plan défensif, qui est de ma responsabilité, a peut-être conduit à cette passivité, même si ce n'était pas son but. On a défendus trop bas. Nous devrons être meilleurs dans tous les aspects du jeu. On doit mieux utiliser le contre-pressing, ce que Manchester City a très bien réussi. On a de la marge pour s'améliorer", a analysé Tuchel au sujet du revers contre les Skyblues.

La Juve sans Ronaldo ? "Des adversaires féroces"

Se dresse maintenant la Juve. En difficulté depuis le début de la saison, la Vieille dame sort d'une semaine difficile, mais porteuse, où elle a gagné ses deux premières rencontres de la saison à La Spezia (2-3) et face à la Sampdoria (3-2). "La Juve est une équipe très expérimentée. C'est un grand club", a rappelé Tuchel. "Elle a eu quelques problèmes au démarrage avec ses résultats en Serie A, mais elle a été très convaincante en Ligue des champions. Quand on joue la Juve à Turin, il est évident qu'on devra respecter l'équipe, mais on doit se ressaisir et affronter ce défi avec positivité et énergie."
Il a été question du départ de Cristiano Ronaldo en direction de Manchester United. Selon Tuchel, le niveau d'ensemble des Turinois ne va pas changer malgré l'apport - comptable et psychologique - qu'apportait CR7. "L'avenir dira (si la Juventus est moins forte sans Cristiano Ronaldo) mais toute équipe qui perd Ronaldo est plus faible dans certains domaines parce que c'est l'un des plus grands joueurs de l'histoire. Ils ont perdu un grand champion et une grande personnalité. Mais on peut gagner des matches et être une équipe très forte sans lui et c'est ce qu'ils sont. C'est un club qui a l'habitude de gagner. Les Turinois ont toujours faim de titres. Ce seront des adversaires féroces mais on aime ça. On cherche toujours des défis relevés. On est impatients."
https://i.eurosport.com/2021/09/26/3226832.jpg
Premier League
Chelsea et Manchester City ne flanchent pas
HIER À 19:35
Serie A
Dybala brille, la Juve respire
30/11/2021 À 21:43