Vendredi 31 aout 2012, l’Atlético Madrid étrille Chelsea (4-1) dans le cadre de la Supercoupe d’Europe. Falcao brille en attaque en inscrivant un triplé. A l’autre bout du terrain, Thibault Courtois, jeune gardien prêté par les Blues, ne se fait pas prendre à défaut. L’histoire raconte que les Anglais auraient retenu la leçon. Dès la sortie du match, ils se seraient empressés d’inclure une clause dans le contrat de l’espoir belge : en cas de nouvel affrontement, les madrilènes devront régler une forte somme pour que le portier soit aligné face à eux.

En rejoignant Chelsea dans le dernier carré de la Ligue des Champions, les Rojiblancos sont exposés à pareil cas de figure. Vendredi, à Nyon (Suisse), Courtois croisera les doigts afin d’éviter le club avec lequel il est sous contrat jusqu’en 2016. Heureux de la qualification historique de son équipe, le président Enrique Cerezo s’est rappelé au mauvais souvenir de cette clause sur les ondes de la radio Onda Cero à l’issue du match : "Courtois est un joueur de Chelsea. Nous sommes en train d'essayer d'arriver à un accord pour qu'ils nous le laissent un an de plus. Le problème est que si on tombait sur Chelsea, peut-être qu'il ne pourrait pas jouer".

Ligue des champions
Le poison Atlético a achevé le Barça
09/04/2014 À 20:36
Si j'avais l'argent, je paierais pour que Courtois joue

"Le contrat, c'est le contrat", a-t-il ajouté avant de révéler qu’il faudrait à son club payer "une grande quantité d'argent" à Chelsea pour passer outre cette clause. La presse espagnole, notamment AS, fait état d’une somme de 3 millions d’euros par match. Le président du club madrilène, a indiqué mercredi que son club ne pourrait pas se permettre de verser cet argent car il ne "serait pas en mesure de payer une telle somme". Le club aurait plus de 500 millions d'euros de dettes.

Selon La Dernière Heure, Chelsea serait toutefois prêt à baisser le montant de cette clause. Mais à condition : que celle-ci soit intégrée à un nouveau contrat. Selon le quotidien belge, des discussions pourraient débuter vendredi après le tirage au sort en cas de confrontation. Les demi-finales de la Ligue des champions pourraient donc offrir aux Blues un moyen de forcer la main au portier qu'il prolonge. A moins que Koke, unique buteur mercredi soir, ne joue encore les sauveurs. "Si j'avais l'argent, je paierais moi-même pour que Courtois joue", a-t-il fait savoir.

Le tweet de Marca

Transferts
Courtois : "Chelsea ne veut pas me vendre"
12/03/2014 À 12:56
Liga
Dix jours d'absence pour Courtois
09/01/2019 À 15:42