AFP

Juventus-FC Barcelone (3-0) - L'antisèche : Le Barça n'a donc rien appris…

L'antisèche : Le Barça n'a donc rien appris…

Le 11/04/2017 à 23:56Mis à jour Le 12/04/2017 à 00:10

LIGUE DES CHAMPIONS - Lourdement battu à Turin par la Juventus mardi (3-0), le FC Barcelone est condamné à l'exploit pour se qualifier, comme au tour précédent face au PSG. Parce que le Barça n'a pas retenu la leçon de sa déroute au Parc des Princes et a reproduit les mêmes erreurs à Turin. Notre antisèche.

Le jeu : Le même Barça qu'à Paris

Il faut évidemment souligner la grande performance de la Juventus Turin, dominatrice dans tous les secteurs du jeu grâce à une meilleure mise en place tactique, un collectif très cohérent et des joueurs plus vifs, concernés et agressifs que leurs adversaires. Mais le Barça lui a vraiment facilité la tâche. Les Catalans sont entrés dans la rencontre comme des sénateurs, sans génie en attaque et sans rigueur en défense. Ils ont été sanctionnés en toute logique pour une prestation indigne à ce niveau de la compétition. Et qui n'était pas sans rappeler celle de la déroute barcelonaise à Paris (4-0).

Les joueurs : Dybala a choisi son moment

Paulo Dybala (Juventus) après l'ouverture du score contre le Barça.

Paulo Dybala (Juventus) après l'ouverture du score contre le Barça.AFP

Le facteur X : Buffon, parfait lui aussi

La stat : 3

Remonter un 4-0 en C1, le Barça sait faire. On le sait depuis peu. Remonter un 3-0 en Coupe d'Europe ? Aussi. Le Barça l'a déjà fait. Trois fois. Face à Ipswich Town (1977), Anderlecht (1978) et l'IFK Göteborg (1986). A chaque fois, les Catalans sont passés par la séance des tirs au but pour valider leur qualification. Si la Juve venait à tomber au Camp Nou, en revanche, ce serait une première. Le club turinois n'a jamais été éliminé d'une compétition européenne après une victoire 3-0 à l'aller.

Le tweet "passage de témoin"

La décla : Luis Enrique (entraîneur du Barça)

" J'ai l'impression de vivre un cauchemar."

La question : Le Barça peut-il le (re)faire ?

Le FC Barcelone n'a donc rien appris de sa qualification miraculeuse au tour précédent face au PSG. Parce qu'avant ce retournement de situation rocambolesque du Camp Nou, l'équipe de Luis Enrique avait sombré dans tous les aspects au Parc des Princes. Elle a reproduit les mêmes erreurs à Turin et subi, à un but près, les mêmes conséquences. Sans réponse tactique au problème posé par la Juventus, sans intensité physique, sans cohésion collective, le Barça ne s'est jamais donné les moyens d'éviter une autre issue face à cette Vieille Dame.

L'espoir fait vivre. Et le Barça a six jours pour croire en une nouvelle remontée historique, dans le sens où la Juve n'a jamais été éliminée après ce type de scénario à l'aller. Mais il ne suffira pas de croire. Pour réussir son exploit face au PSG, Barcelone avait bénéficié de certaines choses et en particulier de la peur qui s'était emparée de l'équipe d'Unai Emery, incapable de capitaliser sur sa supériorité dans le jeu lors du match aller. Il appartiendra à la Juventus de ne pas commettre les mêmes erreurs que les Parisiens. Elle en a largement les moyens.

La joie des joueurs de la Juventus face au Barça

La joie des joueurs de la Juventus face au BarçaAFP

0
0