Getty Images

Emery a eu chaud : Al-Khelaïfi avait contacté deux entraîneurs pour le remplacer après Bayern-PSG

Emery a eu chaud : Al-Khelaïfi avait contacté deux entraîneurs pour le remplacer après Bayern-PSG

Le 12/02/2018 à 09:41Mis à jour Le 12/02/2018 à 11:17

LIGUE DES CHAMPIONS - Unai Emery le sait, il va jouer (très) gros lors de la double confrontation face au Real Madrid en 8es de finale de la Ligue des Champions. En cas d'échec, l'Espagnol sera alors certainement débarqué en fin de saison par Nasser Al-Khelaïfi, qui fut déjà à deux doigts de se séparer de son entraîneur en décembre dernier après la défaite face au Bayern Munich.

C'est ce qu'on appelle faire "all in". Si le PSG est attendu au tournant face au Real Madrid lors des 8es de finale de la Ligue des Champions, Unai Emery l'est certainement encore plus, lui qui va abattre sa dernière carte face au club madrilène. Le coach espagnol en est conscient, une éventuelle élimination lui coûterait son poste en fin de saison, peu importe ce qu'il gagnera sur la scène nationale.

" Ils ne s'entendent plus "

Tout comme Zinedine Zidane, Unai Emery sera donc un homme sous pression. Et c'est sur cet aspect que le quotidien ibérique El País s'est arrêté dimanche soir. Toujours très sérieux, ce dernier fait même plusieurs révélations au sujet de l'entraîneur du PSG... La première, c'est qu'il était à deux doigts de prendre la porte le 5 décembre dernier après la défaite parisienne sur les terres du Bayern Munich (1-3) lors de la dernière journée de la phase de poules. Très remonté, Nasser Al-Khelaïfi aurait même contacté Luis Enrique, l'ancien entraîneur du Barça, et Tite, l'actuel sélectionneur du Brésil. Deux profils validés par Neymar, qui connaît bien les deux coachs.

Si rien ne s'est finalement concrétisé, Unai Emery a donc eu (très) chaud. Toujours selon El País, l'Espagnol serait d'ailleurs de plus en plus esseulé au PSG. Récemment, Maxwell, désormais coordinateur sportif du club de la capitale, aurait même demandé à Emery de raccourcir ses séances vidéos, qui ne plaisent visiblement pas à tout le monde... Une requête acceptée par le coach parisien. "Ils ne s'entendent plus !", lâche même l'un de ses collaborateurs au média espagnol.

Un entraîneur "psychologue" pour cadrer Neymar ?

Si Unai Emery vient à partir en fin de saison, Nasser Al-Khelaïfi semble en tout cas déjà décidé sur le profil de son successeur. El País explique en effet que le président parisien souhaite un entraîneur capable de cadrer Neymar et sa vie "animée" en dehors des terrains. Le but ? Pouvoir "la régler" et ainsi la rendre "compatible" avec le "football de haut niveau", explique le quotidien, qui parle ainsi d'entraîneur aux allures de "psychologue".

A deux jours de Real Madrid-PSG, un nouveau média espagnol se penche donc sur l'avenir d'Emery au sein du club parisien. Volonté de déstabiliser ou simple(s) vérité(s) ? Réputé pour sa fiabilité, El País est connu et reconnu. Seule la question du timing peut donc interroger... Peu importe, Unai Emery sait ce qu'il lui reste à faire s'il veut assurer sa place sur le banc parisien.

Vidéo - Pourquoi Real-PSG sera beaucoup plus équilibré qu'il n'y paraît

01:03
0
0