Getty Images

Ligue des champions : Vainqueur de la Roma (2-0), l'Atlético Madrid reste en vie

Griezmann et Gameiro maintiennent l'Atlético en vie

Le 22/11/2017 à 22:39Mis à jour Le 23/11/2017 à 08:42

LIGUE DES CHAMPIONS - Grâce à des buts de ses Français Antoine Griezmann et Kevin Gameiro, l'Atlético Madrid a battu l'AS Rome (2-0) mercredi et peut toujours se qualifier pour les 8es de la C1. Mais, lors de la dernière journée, les Colchoneros devront aller s'imposer à Chelsea tout en espérant une défaite ou un nul à domicile des Romains face à Qarabag, déjà éliminé...

Grâce à ses Frenchies, l'Atlético Madrid est encore en vie. Alors qu'ils avaient absolument besoin d'une victoire, les Colchoneros ont fait ce qu'il fallait face à la Roma pour préserver un soupçon de suspense dans le groupe C. Timides en première période, les Madrilènes se sont appuyés sur un Antoine Griezmann retrouvé après la pause, auteur d'un somptueux ciseau pour ouvrir le score et d'une passe décisive laser pour Kevin Gameiro. Les hommes de Diego Simeone se sont offerts le droit de disputer une finale face à Chelsea alors qu'ils ne sont plus maîtres de leur destin pour rallier les huitièmes de finale.

Vidéo - Simeone : "Griezmann est un joueur différent"

00:39

Griezmann porte l'Atlético

Cette fois, il n'y avait personne pour le siffler. Pris à partie par son public lors du derby madrilène, Antoine Griezmann a mis fin à sa disette qui durait depuis la fin du mois de septembre et un penalty transformé face à Chelsea, déjà au Wanda Metropolitano. Dans son jardin, le Français a été l'étincelle d'une attaque madrilène tout de même très brouillonne. Il s'est élevé pour reprendre un centre désespéré de Angel Correa avec une bicyclette aussi belle que décisive (1-0, 69e). Et, pour parachever sa soirée, il a parfaitement trouvé Kevin Gameiro, auteur du but du break (2-0, 85e) alors que la Louve évoluait à dix après l'expulsion de Bruno Peres (1-0, 83e).

Mais la décision aura quand même mis longtemps à se faire, la faute à deux équipes qui ont davantage cherché à se neutraliser. La faute aussi à des attaquants qui avaient du mal à trouver la mire, symbole d'une machine qui s'est enrayée du côté de l'Atlético Madrid ces dernières semaines. Cette victoire, acquise dans la difficulté grâce au génie d'un seul homme, maintient un infime espoir de qualification pour les Colchoneros. Ils devront néanmoins aller s'imposer à Stamford Bridge dans deux semaines, chez une équipe de Chelsea déjà en huitièmes, et prier pour que l'AS Rome réalise un faux-pas à domicile (nul ou défaite) contre Qarabag, déjà éliminé. Les finalistes malheureux des éditions 2014 et 2016 ont, à minima, assuré leur place en Ligue Europa. Un moindre mal pour une équipe qui signe seulement son premier succès dans cette campagne européenne.

Atletico Madrid's French forward Kevin Gameiro celebrates with Atletico Madrid's French forward Antoine Griezmann (back) after scoring his team's second goal during the UEFA Champions League group C football match between Atletico Madrid and AS Roma at th

Atletico Madrid's French forward Kevin Gameiro celebrates with Atletico Madrid's French forward Antoine Griezmann (back) after scoring his team's second goal during the UEFA Champions League group C football match between Atletico Madrid and AS Roma at thGetty Images

0
0