Pourquoi la Juve semble si prenable

  • Une défense friable
Serie A
14 cas de Covid au Genoa, Baldé également positif à la Sampdoria avant son transfert
IL Y A 41 MINUTES

C'est un constat depuis le début de la saison : cette Juve ne dégage pas cette solidité défensive qui a tant fait sa force par le passé. Le problème est d'abord collectif, avec un système qui expose la formation turinoise sur les côtés. Mais il est aussi individuel. La longue absence de Giorgio Chiellini sur blessure n'est certainement pas étrangère et a eu ses conséquences. Sans son compère habituel, Leonardo Bonucci n'a donné aucun gage de fiabilité. Il a fallu un grand Matthijs de Ligt sur la deuxième moitié de la saison et un Wojciech Szczesny déterminant pour cacher la misère. Pas sûr que cela soit suffisant par rapport au niveau exigé à ce stade de la Ligue des champions.

  • Un milieu sans consistance

Dans ce secteur, la Vieille Dame n'est pas à la hauteur dans tous les aspects du jeu. Déjà à la récupération. Avec des attaquants peu concernés par le pressing et le repli défensif, les relayeurs doivent à la fois travailler dans l'axe et sur les côtés pour éviter que les latéraux se retrouvent en infériorité numérique. C'est difficile de joindre les deux bouts et d'empêcher les sorties de balle adverses dans ce contexte. Et quand la Vieille Dame parvient à récupérer le ballon, elle souffre d'un manque flagrant de créativité dans le jeu de transition. Dans ce domaine, elle dépend exclusivement ou presque des inspirations de Paulo Dybala. Mais l'Argentin ne peut pas tout faire tout seul.

Avant l’OL, "on est vraiment inquiet en Italie pour la Juve"

  • Des défauts qui collent aux qualités de l'OL

C'était déjà visible sur le match aller et la performance des Lyonnais face au PSG, malgré la défaite (0-0, 6-5 t.a.b.), laisse entrevoir un scénario similaire pour ces retrouvailles avec la Juve. Les Gones ont posé d'énormes problèmes aux Parisiens au milieu de terrain. Le trio Bruno Guimaraes - Caqueret - Aouar ne brille pas seulement par ses qualités techniques. Les trois hommes savent très bien se situer les uns par rapport aux autres et offrent à l'OL de belles perspectives pour une récupération haute et une relance propre. Il n'en faut pas beaucoup plus pour mettre la Juve en difficulté dans le jeu.

  • L'impact du huis clos

Recevoir au retour est souvent présenté comme un avantage en Coupe d'Europe. En grande partie grâce au soutien du public et sa capacité à agir comme un douzième homme. Mais la Juventus ne pourra pas compter sur l'appui de ses tifosi dans un Allianz Stadium à huis clos en raison des restrictions imposées par la pandémie du Covid-19. Ce n'est pas anodin. La saison passée, les supporters turinois avaient su pousser la Vieille Dame à dépasser ses limites pour renverser une situation très compromise face à l'Atlético de Madrid en 8 de finale (2-0, 3-0). Elle n'aura pas cet atout face aux Lyonnais.

L'Allianz Stadium chiuso - 2020

Crédit: Getty Images

Pourquoi il faut s'en méfier encore davantage

  • On connait la chanson

Pour les clubs français, la Juve ressemble furieusement à ce diable que l'on croit tenir par la queue et qui finit par nous filer entre les doigts. Elle a très souvent paru à la portée des formations tricolores. Mais elle a toujours fini par leur asséner le coup fatal au moment où ils s'y attendaient le moins. C'est dans la culture de la Vieille Dame de savoir courber l'échine pour mieux porter l'estocade. La moindre erreur se paie cash avec elle et la France est bien placée pour le savoir. Jusqu'ici, jamais un club de l'Hexagone n'est parvenu à sortir la Juve sur des confrontations à élimination directe en Coupe d'Europe. Et c'est justement parce que l'OL a des tas de raisons d'y croire qu'il doit particulièrement se méfier du club piémontais.

  • Le paramètre physique

C'est le gros point d'interrogation. Et pour Lyon comme pour le PSG, ce sera peut-être un handicap insurmontable. La Juventus Turin est prête sur le plan physique après avoir disputé 14 matches officiels depuis la mi-juin. L'OL n'en a qu'un seul à son actif avec la finale de la Coupe de la Ligue de la semaine passée face aux Parisiens. L'équipe de Rudi Garcia n'aura pas les mêmes arguments que celle de Maurizio Sarri dans le domaine athlétique. Elle va vraisemblablement souffrir sur la durée, et encore davantage s'il devait y avoir des prolongations. C'est un atout dont la Juve ne se privera pas de profiter.

Tuchel : "L'Atalanta a un grand avantage sur nous"

Dybala devrait être là

Un léger doute subsiste encore. Mais l'optimisme est de mise dans les rangs turinois. Paulo Dybala s'est remis plus rapidement que prévu de sa blessure à une cuisse contractée face à la Sampdoria et devrait bel et bien tenir sa place face à l'OL. Sa présence change absolument tout. Le maître à jouer argentin, repositionné en électron libre aux côtés de Ronaldo dans l'attaque turinoise par Sarri, est typiquement le joueur capable de faire basculer cette rencontre sur un coup de génie dont il a le secret. Il est probablement le meilleur élément de la formation piémontaise cette saison. Et ce défi de renverser l'OL tombe à point nommé pour lui permettre de le confirmer en Ligue des champions.

Ronaldo, what else ?

C'est son heure. Dans cette Juve en difficulté dans le jeu, Cristiano Ronaldo a su faire parler son leadership et son talent de buteur pour guider la Vieille Dame vers un nouveau sacre en Serie A. Mais le terrain de jeu préféré du Portugais reste la Ligue des champions de manière générale, et les tours à élimination directe de cette compétition en particulier. CR7 s'est fixé le défi de remporter une C1 avec le club piémontais. Il n'est jamais aussi fort que quand tout ou presque repose sur lui. Il adore cette pression. Il a toujours ce besoin de prouver sa supériorité. Il sera ultra-motivé. Et l'OL manque clairement d'arguments défensifs pour lui résister.

Le all-in sur Cristiano Ronaldo est-il en train de se retourner contre la Juve ?

D1 Arkema
L'OL s'impose de justesse contre Bordeaux
IL Y A UN JOUR
Serie A
Pas de vainqueur dans le choc italien, Ronaldo s'illustre encore
HIER À 20:38