Le FC Barcelone a pris une option pour la première place du groupe G. Dans un choc de la Ligue des champions finalement presque à sens unique, les Blaugrana ont trouvé le moyen d'aller chercher un second succès dans la compétition sur la pelouse de la Juventus Turin (0-2). Au lendemain de la démission de leur désormais ex-président, les Catalans ont dominé les joueurs d'Andrea Pirlo, sans solution offensive en l'absence de Cristiano Ronaldo, touché par le Covid-19. Au classement, le Barça prend la tête et réalise une excellente opération.

Liga
"Messi laissera une chance au Barça" : Laporta croit en une prolongation de la Pulga
IL Y A 43 MINUTES

Le FC Barcelone ne semblait pas être dans les meilleures dispositions pour affronter la Juventus Turin sur la scène européenne. Après sa défaite dans le Clasico et le tremblement de terre qui a touché sa direction mardi soir, il y avait des excuses pour avoir la tête ailleurs. Mais c'est bel et bien sur le terrain que les Barcelonais ont refait le plein de confiance, retrouvant un peu de cette flamboyance qui semblait les avoir abandonnés ces dernières semaines. Devant, le trio Dembélé-Messi-Griezmann, soutenu par la pépite Pedri, a montré de belles choses. La prestation offensive des Blaugrana a tranché avec le triste visage affiché par la Juve, à l'image d'un Paulo Dybala transparent. L'Argentin n'a pas su endosser le costume de l'homme providentiel pour pallier l'absence de Cristiano Ronaldo.

Triste Juve

On oubliera la maladresse d'Antoine Griezmann, mal payé sur une tentative qui a échoué sur le poteau d'entrée (2e) et une autre qui a filé à côté (75e). On préférera retenir la réussite d'Ousmane Dembélé, très disponible à Turin et auteur de l'ouverture du score sur une frappe contrée (0-1, 14e). Les Barcelonais ont fait preuve de mordant dès les premières minutes, et la Vieille Dame n'a jamais vraiment su réagir. Alvaro Morata s'est parfois démené sur le front de l'attaque, sauf que ses trois buts ont logiquement été refusés pour des positions de hors-jeu (15e, 30e, 58e). Pour l'attaquant espagnol, c'était un jour sans.

Les choses n'ont fait qu'empirer pour la Juventus Turin, puisque Merih Demiral a été expulsé après avoir écopé d'un deuxième carton jaune (85e). Derrière, Ansu Fati a obtenu un penalty pour permettre à Lionel Messi de plier l'affaire (0-2, 90e+2) et d'offrir une deuxième victoire qui ne souffre d'aucune contestation à son équipe. Décevante, la Juventus Turin cherche encore la formule cette saison. Les Barcelonais, eux, l'ont peut-être trouvée sous l'impulsion d'un Ronald Koeman auteur de choix forts.

Liga
Encore un défenseur de moins au Barça ? Lenglet sort touché à la cheville droite
IL Y A UN JOUR
Liga
Messi et Griezmann se sont amusés, le Barça s'est régalé
IL Y A UN JOUR