La Vieille Dame a fait le boulot. Bien organisée et efficace à défaut d’être emballante, la Juventus s’est imposée sur la pelouse du Dynamo Kiev (0-2), mardi soir, en ouverture de cette C1 2020-2021. Alvaro Morata, auteur d’un doublé, permet aux Bianconeri de prendre provisoirement la tête du groupe G, en attendant le match entre le FC Barcelone et Ferencvaros, dans la foulée. Un baptême réussi pour Andrea Pirlo, qui disputait son premier match de Ligue des champions comme entraîneur.

Ligue des champions
Examen réussi : Frappart, une arbitre bien dans le match
IL Y A 21 HEURES

Une participation au jeu presque nulle, mais deux buts. En l’absence de Cristiano Ronaldo, testé positif au Covid-19, Alvaro Morata n’a pas fait dans le dépassement de fonction sur la pelouse du stade Olympique de Kiev. Mais l’attaquant espagnol a sorti son costume de renard pour permettre à la Juve dans lancer idéalement sa campagne européenne. Invisible en première période, l’ancien de Chelsea a poussé au fond des filets un ballon mal renvoyé par Heorhiy Bushchan, dès le retour des vestiaires (0-1, 46e). Puis il n’a pas vraiment eu à forcer son appel pour couper de la tête un centre parfait de Juan Cuadrado (0-2, 84e).

La Juve tranquille, le Dynamo n’a pas existé

Une efficacité diabolique digne d’une Juventus qui n’a pas encore révolutionné son jeu. La formation de Pirlo s’est montrée sans faille ou presque défensivement, et au point à la récupération du ballon. Mais offensivement, le danger est surtout venu des percussions de Federico Chiesa, qui allumé la première mèche (12e) avant d’être à l’origine de l’ouverture du score, entre autres. L’une des grosses satisfactions de la soirée pour le club italien, alors que Dejan Kulusevski aurait pu marquer un peu plus tôt d’une belle Madjer (34e).

En face, les hommes de Mircea Lucescu n’ont presque pas existé. La frappe de Serhiy Sydorchuk, en toute fin de match, a été la plus dangereuse des locaux, qui n’ont cadré que trois fois. Pas de quoi déstabiliser une défense bien en place mais qui a perdu Giorgio Chiellini en début de rencontre (19e). Touché à la cuisse, le défenseur italien pourrait voir son compatriote Leonardo Bonucci le rejoindre à l’infirmerie, lui qui grimaçait dans les derniers instants. Le seul point noir d’une soirée somme toute tranquille.

Cuadrado, Dinamo Kiev-Juventus

Crédit: Getty Images

Ligue des champions
Tranquille comme la Juve
IL Y A UN JOUR
Ligue des champions
Ronaldo-dépendante, Dybala en crise et projet jeunesse : La Juve de Pirlo, ça marche comment ?
HIER À 23:25