Les matches se suivent et se ressemblent pour l’Italie. Dominatrice sur la pelouse de Sarajevo, la sélection de Roberto Mancini a enchaîné une nouvelle victoire face à la Bosnie-Herzégovine (2-0) grâce à des buts de Belotti et Berardi pour s’offrir la première place du groupe 1 de la Ligue des Nations. Avec ce 22e match consécutif sans défaite, la Nazionale a une fois de plus fait forte impression et rejoint logiquement l’Espagne, la France et la Belgique pour disputer le Final Four de la compétition.

Ligue des Nations
Du choc suédois à la révolution Mancini : L'Italie, histoire d'une renaissance
17/11/2020 À 22:37

Domenico Berardi

Crédit: Getty Images

Imbattable Italie

L’Italie le savait : pour être certaine d’atteindre le dernier carré de la Ligue des Nations, il fallait gagner, et rien d’autre. Et il est vrai que, sur le papier, la confrontation entre la Nazionale, invaincue depuis 21 rencontres, et la Bosnie-Herzégovine, incapable de remporter le moindre match en un an, semblait on ne peut plus déséquilibrée. Mais sur leur pelouse de Sarajevo, les locaux ont montré qu’ils avaient à cœur de sauver l’honneur avant de se voir reléguer en deuxième division de la Ligue des Nations.

Sauf que l’Italie est sur un nuage et n’a toujours pas montré la moindre envie d’en redescendre. Parfaitement lancé en contre-attaque sur son côté gauche, Lorenzo Insigne a traversé tout le camp bosnien avant d’adresser une merveille de centre en direction d’Andrea Belotti, qui arrivait lancé au point de penalty. Une demi-volée plus tard, et voilà que la Nazionale avait déjà pris les commandes du match (1-0, 22e). Dans la foulée, Berardi a bien cru mettre les siens à l’abri d’une lourde frappe du gauche mais c’était sans compter la belle envolée de Piric (25e).

Pourtant capable de se créer plusieurs occasions, la Bosnie-Herzégovine, en plus d’un cruel manque de réalisme, s’est heurtée à une parade réflexe de Donnarumma devant Prevljak, à la suite d’une frappe en pivot à bout portant (37e) de l'avant-centre. Piquée au vif, la sélection de Roberto Mancini a alors poussé pour se mettre à l’abri mais Lorenzo Insigne, malheureux, a frappé le poteau juste avant de rentrer aux vestiaires (40e).

Direction le Final Four

Pour éviter une belle déconvenue devant une hypothétique victoire des Pays-Bas ou de la Pologne, l’Italie devait absolument remporter cette ultime rencontre. Et ce score de 1-0 a semblé chafouiner les coéquipiers de Florenzi, une nouvelle fois auteur de plusieurs centres intéressants. Alors, à force de pousser, les Italiens ont fini par se mettre à l’abri grâce à Domenico Berardi, auteur d’une magnifique reprise de volée faisant suite à un ballon piqué de Locatelli (2-0, 68e).

La suite ? Un abandon total de la part de la Bosnie-Herzégovine, qui n’a rien pu faire d’autre que s’avouer vaincue devant la supériorité de leurs adversaires. Des adversaires qui auraient même pu alourdir le score si Bernardeschi n’avait pas vu son tir du gauche renvoyé par la transversale (88e). La première place définitivement validée, l’Italie peut désormais patienter sereinement avant le 3 décembre prochain, date du tirage au sort du Final Four qui dira qui de l’Espagne, la France ou la Belgique tentera de mettre fin à sa superbe série de 22 victoires consécutives.

Ligue des Nations
La Squadra Azzurra aperçoit le Final Four
15/11/2020 À 21:35
Ligue des Nations
Wijnaldum et Depay régalent, les Pays-Bas font le spectacle
15/11/2020 À 18:42