"J'ai beaucoup d'affection pour Benfica. J'y ai passé du bon temps et c'est le club qui a lancé ma carrière. Si ça n'avait été qu'une question de passion, je ne l'aurais jamais quitté, mais je suis venu à Chelsea pour relever un défi. En finale, il n'y aura pas d'amis, je veux gagner", a déclaré David Luiz dans une interview au quotidien The Sun. D'emblée impressionnant grâce à sa puissance physique (1,89 m), sa vitesse et ses qualités techniques, le jeune Sud-Américain avait aussi un côté "chien fou" à Lisbonne, qui nuisait à sa fiabilité défensive. L'ancien latéral de Manchester United Gary Neville, devenu commentateur à la télévision, avait ainsi déclaré qu'il semblait "dirigé depuis les tribunes par un enfant de dix ans muni d'une PlayStation".
Le Brésilien a pris de la bouteille aux côtés de joueurs d'expérience, parmi lesquels Frank Lampard qu'il admire entre tous. Malgré les critiques, il a toujours eu la confiance des quatre entraîneurs qu'il a déjà connus en deux ans à Chelsea, Carlo Ancelotti, Andre Villas-Boas, Roberto Di Matteo et désormais Rafael Benitez. Ce dernier lui a même fait prendre une dimension supérieure en le faisant monter d'un cran en milieu de terrain, où sa tendance naturelle à aller de l'avant fait merveille. Il a ainsi marqué sept buts cette saison, dont deux contre le FC Bâle en demi-finale de la Ligue Europa, le premier à la dernière seconde du match aller (2-1) et le second à Stamford Bridge d'une admirable frappe enroulée du gauche (3-1). Compte tenu de la blessure de John Terry, il est toutefois probable qu'il retrouve son poste au coeur de la défense contre Benfica.
"Un des meilleurs joueurs de Premier League"
Ligue Europa
Saint-Etienne et Rennes, espoir(s) et devoir(s)
18/09/2019 À 10:26
"C'est sans aucun doute un des meilleurs joueurs de Premier League. Il a les deux pieds, il peut faire des passes et gagner des ballons aériens", a dit Raphael Benitez. A Amsterdam, David Luiz devra faire attention à ne pas se laisser emporter par sa fougue, une tendance qui lui a déjà posé des problèmes. Cet hiver, il a ainsi assommé un joueur de Brentford (D3) d'un coup d'épaule lors d'un match de Coupe d'Angleterre, geste pour lequel il a présenté des excuses. Alex Ferguson lui a reproché aussi une certaine malice, après la victoire de Chelsea à Old Trafford au début du mois.
Victime d'un coup de pied de Rafael, à qui il avait auparavant asséné deux coups de coude lors d'un duel, David Luiz a obtenu l'exclusion de son compatriote en "se roulant par terre comme s'il était touché à mort", selon Sir Alex. Les caméras l'ont même surpris en train de sourire juste après l'action. Mais le Brésilien a expliqué qu'il répondait ainsi aux moqueries d'un supporter. Ce dernier l'avait comparé à "Tahiti Bob", le personnage du dessin animé Les Simpsons qui arbore comme lui une luxuriante chevelure bouclée. Mais en Premier League, comme en Europe, David Luiz a fini par être pris au sérieux.
Ligue Europa
L'Apoel Nicosie repêchée par l'UEFA
30/08/2013 À 07:09
Ligue Europa
David Luiz : "Je veux gagner"
13/05/2013 À 20:33