AFP

Paris, c'est fini

Paris, c'est fini
Par Eurosport

Le 14/12/2011 à 17:06Mis à jour Le 14/12/2011 à 23:36

Malgré son succès sur l'Athletic Bilbao (4-2), le PSG est éliminé de la Ligue Europa après la victoire de Salzbourg à Bratislava (2-3). Les Parisiens terminent à la troisième place du groupe F derrière la formation autrichienne, qualifiée pour les 16es de finale à la différence de buts particulière.

L'Europe, c'est fini pour Paris. Le PSG, vainqueur de l'Athletic Bilbao au Parc des Princes (4-2) grâce à des buts de Pastore (21e), Bodmer (41e), Inigo Perez (85e c.s.c.) et Hoarau (89e s.p.), est quand même éliminé de la Ligue Europa dès la phase de poules. Les Parisiens doivent se contenter de la troisième place du groupe F derrière Salzbourg, vainqueur à Bratislava (2-3) après avoir été mené 2-0 au bout de six minutes et qualifié pour les 16es de finale de l'épreuve grâce à une meilleure différence de buts sur les confrontations directes avec Paris. Déjà éliminé de la Coupe de la Ligue, le PSG n'aura plus que la Ligue 1 et la Coupe de France à disputer en 2012.

Le PSG pourra ruminer longtemps ce but concédé au bout du temps additionnel à Salzbourg (2-0) il y a deux semaines. Sans cette volée somptueuse de Svento, il serait aujourd'hui qualifié pour la suite de l'épreuve. Le club autrichien a pourtant connu une entame catastrophique à Bratislava, concédant deux buts dans les six premières minutes avant de renverser le score pour s'imposer 3-2. A l'instar du Red Bull, Paris est mal entré dans son match face à une équipe basque pourtant amputée de ses cadres, car déjà qualifiée. Cela n'a pas empêché Aurtenetxe de prendre le dessus sur Armand pour ouvrir la marque de la tête au premier poteau, sur un corner (1-0, 3e). Déjà le neuvième but encaissé de la tête par les Parisiens cette saison, toutes compétitions confondues. On appelle ça une lacune.

Nene manque un penalty

Mais l'équipe de Kombouaré a aussi ses atouts. Contre les Basques, les coups de pied arrêtés de Nene ont ainsi été une arme redoutable. Suite à un coup franc obtenu et tiré par le Brésilien, Javier Pastore a d'abord égalisé seul face au gardien après une remise de Jean-Christophe Bahebeck (1-1, 21e). Le premier but en 456 minutes pour l'Argentin, qui n'avait plus trouvé les filets depuis la victoire face à Salzbourg (1-0) au Parc des Princes début novembre. Mathieu Bodmer a ensuite donné l'avantage aux hommes d'Antoine Kombouaré en reprenant au premier poteau un corner tiré par Nene (2-1, 41e). Compte tenu du fait que Salzbourg était accroché à Bratislava (2-2), Paris était virtuellement qualifié pour les seizièmes de finale à la pause. Mais un but contre son camp de Had, le défenseur du Slovan, en début de deuxième période a scellé la qualification des Autrichiens.

Ce but de Salzbourg a longtemps donné l'impression d'être superflu. Après l'égalisation de David Lopez d'une somptueuse frappe de 20 mètres (2-2, 55e), le PSG connu toutes les peines du monde à porter de nouveau le danger dans le camp basque. L'entrée en jeu de Guillaume Hoarau (65e), absent des terrains depuis le mois d'août, et le changement tactique avec le passage en 4-4-2 a modifié la donne. Paris a d'abord manqué l'occasion d'égaliser sur un penalty que Nene a expédié hors du cadre (86e). Mais il a fini par reprendre l'avantage sur un but contre son camps d'Inigio Perez suite à un centre de Mevlut Erding, avant d'assurer sa victoire grâce à un penalty, transformé cette fois-ci, de Guillaume Hoarau (4-2, 90e). Un succès qui permet au moins aux Parisiens de quitter la Ligue Europa sur une bonne note. Mais c'est bien le seul point positif qu'on retiendra de la campagne européenne du PSG.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0