AFP

Pas la tête à l'Europe

Paris, pas encore la tête à l'Europe
Par Eurosport

Le 21/10/2011 à 00:41Mis à jour Le 21/10/2011 à 08:58

Tonitruant en Ligue 1, le PSG a concédé un nouveau résultat décevant en Ligue Europa, sur le terrain du Slovan Bratislava (0-0). Face aux modestes Slovaques, les Parisiens ont affiché les mêmes lacunes qu'à Bilbao : manque d'envie, inefficacité offensive et nervosité peu appropriée.

Pour le moment, le PSG se laisse tranquillement aller sur la scène européenne. Si le club de la capitale a fait de la victoire finale en Ligue Europa l'un de ses objectifs, il n'est pas parti au sprint. C'est le moins que l'on puisse dire. Après avoir affronté ses trois adversaires de la poule F, il ne compte que quatre points au lendemain de son triste nul face au Slovan Bratislava (0-0). Corrigés à Bilbao (2-0), les Parisiens n'ont pas retenu la leçon. Ils ont affiché des carences similaires dans le jeu et, surtout, dans l'état d'esprit. "Je ne crois pas qu'on ait du mal à enchaîner. On ne peut pas gagner tous les matches", préfère cependant retenir Antoine Kombouaré.

Si le coach parisien prépare sérieusement chaque rencontre sur la scène continentale et aligne une équipe largement compétitive, certaines de ses déclarations ne masquent pas un manque d'ambition. AK a déjà reconnu ne pas forcément viser la première place de la poule. Son message devient ainsi sans doute ambigu pour ses joueurs. A Bratislava comme à Bilbao, ceux-ci sont tout doucement entrés dans leur match et ont été secoués par des adversaires qui, eux, ne se sont pas posés pas de questions quant à leur mission.

"Pastore a des petits soucis"

Etincelant en Ligue 1, beaucoup moins en Coupe d'Europe depuis la victoire sur Salzbourg (3-1), Javier Pastore illustre à lui seul le double visage du PSG. "On aimerait voir Pastore constant, régulier sur une heure et demi", concède Kombouaré. "Ce qu'il montre, c'est superbe, mais il a des petits soucis, il n'a pas joué avec sa sélection et sa convocation lundi Palerme, ndlr) l'a peut-être perturbé. Je suis surtout content de sa deuxième période", relève le technicien parisien.

AFP

Expulsions inutiles

Le défenseur central Zoumana Camara se veut plus lucide : "Il a manqué cette envie de tuer devant le but. Il faut tuer les matches dans nos bonnes périodes." Car son équipe - réduite à neuf à la suite les expulsions de Chantôme (64e) puis de Tiéné (80e), après des avertissements largement évitables comme celui de Sissoko à Bilbao - a sérieusement souffert dans les dernières minutes. Elle a même évité une vilaine déconvenue. "On s'est un peu mis en difficulté tous seuls avec ces expulsions. Malgré le fait qu'on ait joué à neuf, je pense qu'on a quand même perdu deux points. On aurait dû gagner ce match, le Slovan n'avait pas réussi à prendre de points jusque là", regrette encore Camara.

"Il faut avoir de la maîtrise de soi, il faut faire attention, ça va nous servir d'avertissement. Mais à la fin on est content de prendre un point. Maintenant il faut gagner les matches qui vont suivre", prévient finalement Antoine Kombouaré. Avec deux rencontres à jouer à domicile lors de la phase retour, le club de la capitale ne pourra effectivement pas laisser filer les points si facilement. Sous peine de laisser filer la deuxième place qualificative pour les seizièmes de finale.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0