Panoramic

Bordeaux : Francis Gillot dégomme la Ligue Europa en 6 déclas

En 6 déclas, Gillot dégomme la Ligue Europa
Par Eurosport

Le 04/10/2013 à 16:43Mis à jour Le 04/10/2013 à 16:54

Francis Gillot (Bordeaux) se serait bien passé de disputer la C3. On l’a vu sur le terrain. L’entraîneur a enfoncé le clou en conférence de presse, vendredi.

1. Francis Gillot n’a pas envie de se faire d’illusion

Bordeaux d’ores et déjà éliminé de la Ligue Europa ? Francis Gillot ne dit pas le contraire. Et à vrai dire, il s'en fiche. Parce qu’il n’a pas envie d’aller plus loin. En tout cas, bien moins que les joueurs qui ont évolué jeudi face au Maccabi Tel Aviv.

" A partir du moment où on ne la joue pas à fond, qu'on ne met pas la meilleure équipe, c'est sûr que ce sera compliqué d'aller chercher une qualification. Jeudi, je n'ai pas senti une équipe qui avait lâché. Après, on a nos limites. "

2. La prestation de jeudi ? Déjà oubliée

Francis Gillot n’a pas une mémoire de poisson rouge. Celle-ci est simplement sélective. Et dans son esprit, la défaite de jeudi n’a aucune espèce d’importance. Parce que la Ligue Europa, hein…

" J'ai rassuré mes joueurs, ce match de C3, je l'ai zappé. La L1 n'a rien à voir, il faut se rappeler ce que l'on a fait de bien contre Evian. Il y a 7 ou 8 joueurs qui vont rentrer, ce ne sera pas du tout la même équipe, le même objectif. "

Panoramic

3. Un peu là par accident

Après le coup de la panne sur le terrain, Francis Gillot n’est pas loin de nous sortir la thèse de l’accident. Bordeaux en Ligue Europa ? Un (mal)heureux concours de circonstance. Franchement, cette saison comme la dernière, les Girondins n’auraient jamais dû être en C3.

" L'année dernière, on a eu énormément de réussite de gagner la Coupe de France. Pareil il y a deux ans quand on s'est qualifié lors du dernier match à Saint-Etienne. Aujourd'hui, on n'a pas la réussite, des joueurs sont partis, on a pas mal de blessés, c'est un mauvais moment à passer. "

4. Les joutes du jeudi flinguent celles du dimanche

Discours répandu chez 90% des entraîneurs de L1 qui disputent la C3 : le jeudi, on perd trop de forces pour être compétitif le dimanche. Du coup, on ne la joue pas. Ce qui n’empêche cependant pas toujours de se ramasser trois jours après.

" L'année dernière, on s'est fait fracasser trois jours après nos exploits, qu'est-ce qu'on nous a mis en L1 ! Où vous le faites exprès ou vous êtes inconscients ? La C3 cette année, on ne peut pas la jouer, je ne vais pas inventer un effectif. "

Panoramic

5. De toute manière, elle n’intéresse personne…

Sauf si vous allez en quart ou en demie, la C3 est un long chemin de croix. Parce qu’elle n’intéresse personne, complètement vampirisée par les mardis et les mercredis de Ligue des champions. Là, on ne peut pas lui donner tellement tort.

" L'année dernière, on est allé en 8es. On n'a pas parlé une seule fois de nous. La C3, c'est intéressant pour les 8, 10 équipes qui peuvent aller en finale ou en demies. "

6. …même pas le public

Tirade, suite.

" Le public, la C3, il s'en fout. Il ne faut pas être hypocrite. Il y a eu du monde l'année dernière car c'était Benfica, il y avait 15.000 Portugais. La C3 n'intéresse personne."

Panoramic

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0