Getty Images

Marseille fait un grand pas vers les 8es de finale en dominant Braga (3-0)

Pour Marseille, ça sent bon

Le 15/02/2018 à 20:59Mis à jour Le 16/02/2018 à 03:16

LIGUE EUROPA - Grâce à un doublé de Valère Germain (4e, 69e) embelli par Florian Thauvin (74e), l'OM a pris une sérieuse option sur la qualification pour les 8es de finale face aux Portugais de Braga (3-0), jeudi soir au stade Vélodrome.

Même sans une affluence folle (environ 18 000 spectateurs), l'OM a frappé fort en 16es de finale aller avec une furia étouffante pour le Sporting Braga (3-0), jeudi au Vélodrome. Le score aurait pu être bien plus lourd sans les multiples parades du gardien Matheus. Mis sur le droit chemin par l'ouverture du score précoce de Valère Germain, les Marseillais ont été intraitables dans tous les compartiments. En l'absence du capitaine Steve Mandanda blessé la semaine dernière à Saint-Etienne, Yoann Pelé a vécu une soirée paisible.

Et de 11 ! L'invincibilité marseillaise s'est allongée ce jeudi soir au sein d'un calendrier qui se densifie sans troubler la qualité de jeu des joueurs de Rudi Garcia. Contraints de recevoir à l'aller après une phase de poules mal conclue, l'OM s'est appliqué à se faciliter la tâche en vue du match retour au Portugal. Dès la 4e minute, Valère Germain est venu couper au premier poteau après un superbe travail de Dimitri Payet (1-0, 4e). Cette première attaque clinique des Marseillais est venu doucher d'entrée les intentions portugaises.

Jamais vainqueur lors de ses deux précédents séjours sur le sol français, Braga a subi pendant toute la première période la densité du bloc marseillais guidé par le placement toujours opportun de Luiz Gustavo. Les Phocéens ont été présents sur tous les duels à l'image de Lucas Ocampos, premier à la réception d'un centre dévié de Bouna Sarr mais tombé sur la première des nombreuses parades de Matheus (19e). Seul à la hauteur, le gardien brésilien a ensuite sorti avec sa main opposée une lourde demi-volée de Clinton Njie qui filait sous la barre (29e). Et Marseille n'a pu faire le break avant la pause à cause d'un tacle in extremis de Nuno Sequeira sur un coup de billard favorable à Germain (40e).

Germain soigne sa sortie, Thauvin signe son entrée

A l'exception de deux situations écartées des poings par Yoann Pelé (47e et 50e), l'OM a intégralement imposé son rythme en seconde période en percutant sans cesse. En tendant la semelle à près de 2 mètres de hauteur, Lucas Ocampos a cru marquer mais sa reprise a buté sur le nez de Matheus occasionnant un arrêt de jeu de 5 minutes (64e). Si l'hémorragie nasale du gardien a été freinée par les soigneurs, celle de la défense de Braga a repris son cours dès le retour du portier à son poste : malin dans son placement, Valère Germain a pris le soin de soigner sa sortie en marquant sur un centre en retrait d'Hiroki Sakai (2-0, 69e).

Sous pression, les joueurs du 4e de Primeira Liga ont une dernière fois cédé sur une frappe de Florian Thauvin, à peine entré en jeu, à la suite d'un relais parfait avec Maxime Lopez (3-0, 74e). Complètement déboussolée, la défense peut remercier son gardien auteur de parades décisives devant Ocampos (77e) et Njie (90e+9) pour éviter de rendre cette défaite encore plus sévère. A une semaine d'un match retour sans suspense, Marseille s'est fait plaisir en y mettant la manière.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0