Getty Images

Marseille qualifié en quart de finale après sa victoire à Bilbao (1-2)

Marseille tient sa promesse

Le 15/03/2018 à 20:52Mis à jour Le 15/03/2018 à 21:33

LIGUE EUROPA - Marseille a confirmé son succès de l'aller en battant Bilbao au match retour en Espagne (1-2), pour se qualifier en quart de finale de la compétition. L'OM connaitra son prochain adversaire vendredi à 13h00.

On avait beaucoup parlé de "remontada" du côté de l'Athlétic Bilbao cette semaine, après la défaite au Vélodrome lors du match aller (1-3), mais la donne aura finalement été (presque) la même ce jeudi à San Mamès. L'OM, très solide, n'a pas tremblé dans l'antre basque, et l'a emporté grâce à Dimitri Payet et Lucas Ocampos (2-1), comme la semaine dernière, pour passer tranquillement en quart de finale de la Ligue Europa.

Les hommes de Rudi Garcia avaient pourtant toute les raisons d'avoir la tête qui tourne en Espagne (comme ça s'est déjà vu), dans la "Cathédrale" du foot régional. Mais ils n'ont pas flanché, et ont même été les premiers à se montrer dangereux par l'intermédiaire d'Ocampos, qui a obligé Herrerin à une belle parade dès la 7e minute.

Adil Rami et Lucas Ocampos félicitent Lucas Ocampos face à Bilbao

Tendus en début de rencontre, les joueurs de José Angel Ziganda ont progressivement pris leurs marques face à une défense bien regroupée. Aduriz a allumé les premières mèches (26e, 36e), avant que Payet ne vienne éteindre le feu qui couvait. Non sélectionné par Didier Deschamps, dans la liste dévoilée par le sélectionneur français plus tôt ce jeudi, le numéro 10 marseillais a été à l'origine et l'occasion d'une nouvelle belle action collective olympienne, qui a cette fois débouché sur un penalty (37e). Payet s'est fait justice dans la foulée d'un plat du pied impeccable (0-1).

Première qualification européenne en quart depuis 6 ans

Il faut dire aussi que le destin n'a jamais été avec Bilbao, qui a vu deux de ses joueurs (Yeray et Rico) sortir sur blessure avant la mi-temps. Mais malgré une nouvelle occasion gâchée par les Basques d'entrée en seconde période par Cordoba (49e), l'OM a aussi su forcer sa destinée, grâce à son feu follet argentin. Ce n'est pas Lionel Messi, mais on ne pourra pas dire qu'Ocampos n'aura pas pesé dans la qualification de son équipe. Auteur d'un doublé jeudi dernier, l'attaquant olympien a de nouveau frappé contre les rouge et blanc, en inscrivant son quatrième but en sept jours. D'une frappe tendue, il a validé le passage de son équipe au prochain tour de la C3 (2-0, 52e).

Perdu pour perdu, Bilbao a dès lors tenté de sortir son va-tout, mais ni Aduriz (60e), ni Benat sur coup franc (72e), n'ont pu faire espérer leurs supporters. Car Mandanda a lui aussi offert une partition plus que correcte ce jeudi. S'il n'a rien pu faire sur la réduction du score de l'Athétic, par Williams (2-1, 74e), il aura grandement contribué à la victoire de son équipe. Il a vécu une soirée tranquille ensuite alors que les locaux ont fini à dix, suite à l'expulsion d'Aduriz pour un deuxième jaune (76e). Marseille a manqué d'alourdir le score à deux reprises (79e, 80e), dans une fin de partie pleine de maîtrise.

Steve Mandanda lors de Bilbao - Marseille en Ligue Europa, le 15mars 2018

Confirmant sa montée en puissance, l'OM a ainsi acquis sa première qualification pour un quart de finale de Coupe d'Europe depuis 6 saisons, en l'emportant pour la première fois de la saison à l'extérieur en Europa League (après 3 nuls et 3 défaites). De quoi se rassurer pleinement avant de recevoir Lyon, au Vélodrome ce dimanche. Et surtout afin d'atteindre, pourquoi pas, le dernier carré dans cette "petite" Coupe d'Europe.

0
0