Football
Ligue Europa

Cadors, invités surprises, Petit Vélo… 4 bonnes raisons de continuer à suivre la Ligue Europa

Partager avec
Copier
Partager cet article

Hakim Ziyech (Ajax Amsterdam) - Mathieu Valbuena (Olympiakos) - Valérien Ismaël (LASK Linz)

Crédit: Getty Images

ParRaphaël Brosse
19/02/2020 à 22:59 | Mis à jour 20/02/2020 à 17:46
@raphbrosse

LIGUE EUROPA - Pour la première fois depuis 2012, aucun club français ne sera au rendez-vous des 16es de finale de la C3, qui débutent ce jeudi. La petite sœur de la Ligue des champions reste malgré tout particulièrement intéressante à suivre. Voici quatre bonnes raisons de ne pas délaisser cette compétition.

Parce qu’il y a encore du beau monde

Ils sont restés à quai en Ligue des champions, mais peuvent encore espérer décrocher un titre européen en fin de saison. L’Ajax Amsterdam et l’Inter Milan font ainsi figure d’épouvantails en Ligue Europa, où ils ont été reversés après avoir terminé 3e de leur groupe en C1. Ajacides et Nerazzurri ne seront toutefois pas les seuls cadors en lice, puisqu’il leur faudra composer avec Manchester United, l’AS Rome ou encore le FC Séville, sans oublier l’armada portugaise (FC Porto, Benfica Lisbonne, Sporting Portugal, Braga). De quoi espérer des affiches prometteuses tout au long de la compétition…

Ligue Europa

Le ticket pour l'Inter, les regrets pour Getafe

IL Y A 4 HEURES

Parce qu’Arsenal va devoir la jouer à fond

En quête d’un sacre national ou engagés dans une lutte pour les places européennes, certains des favoris présumés risquent néanmoins de prendre la Ligue Europa par-dessus la jambe. Ce ne sera sans doute pas le cas d’Arsenal. Distancés en Premier League (10es), les Gunners n’auront vraisemblablement pas le choix : seule une victoire en finale à Gdansk le 27 mai prochain pourrait leur permettre de décrocher un billet pour l’édition 2020-2021 de la Ligue des champions. Remporter l’épreuve serait en outre une belle manière, pour Nicolas Pépé et consorts, de donner un peu de relief à une saison jusque-là franchement décevante.

Pierre-Emerick Aubameyang celebrates scoring Arsenal's 3rd goal with Bukayo Saka during the UEFA Europa League group F match between Eintracht Frankfurt and Arsenal FC

Crédit: Getty Images

Parce que des clubs méconnus y ont aussi leur place

A partir de février, la C1 n’est souvent plus que la chasse gardée de clubs issus des cinq grands championnats. En C3 en revanche, des formations moins huppées et méconnues ont aussi droit à leur part du gâteau. Cela vaut notamment pour le CFR Cluj. Disposant d’un budget équivalent à celui de Metz, le champion de Roumanie s’est frayé un passage au travers des tours préliminaires estivaux puis s’est sorti avec brio de son groupe, au détriment de Rennes et de la Lazio Rome. Un parcours similaire à celui du LASK Linz de Valérien Ismaël, l’autre invité surprise de ces 16es.

Parce que plusieurs Français vont en faire leur terrain de jeu

Les équipes françaises ne seront certes pas de la fête. Mais plusieurs Tricolores auront néanmoins l’occasion de se faire remarquer. A l’image d’Odsonne Edouard, d’Olivier Ntcham et de Christopher Jullien, les trois Frenchies du Celtic Glasgow, ou de Moussa Diaby, l’ancien Parisien qui évolue maintenant sous le maillot du Bayer Leverkusen. Lors de la double confrontation entre Arsenal et l’Olympiakos, Alexandre Lacazette et Mattéo Guendouzi croiseront la route de Mathieu Valbuena. Désormais âgé de 35 ans, “Petit Vélo” disposera là d’une occasion rêvée pour prouver qu’il n’a rien perdu de son talent.

Valbuena face à Tottenham

Crédit: Getty Images

Le programme des 16es de finale (aller le 20 février, retour le 27 février) :

CFR Cluj (ROU) - FC Séville (ESP)

Club Bruges (BEL) - Manchester United (ANG)

FC Copenhague (DAN) - Celtic Glasgow (ECO)

Eintracht Francfort (ALL) - RB Salzbourg (AUT)

Getafe (ESP) - Ajax Amsterdam (PBS)

Ludogorets Razgrad (BUL) - Inter Milan (ITA)

Shakhtar Donetsk (UKR) - Benfica Lisbonne (POR)

Sporting Portugal (POR) - Istanbul Basaksehir (TUR)

AZ Alkmaar (PBS) - LASK Linz (AUT)

APOEL Nicosie (CHY) - FC Bâle (SUI)

AS Rome (ITA) - La Gantoise (BEL)

Bayer Leverkusen (ALL) - FC Porto (POR)

Olympiakos Le Pirée (GRE) - Arsenal (ANG)

Glasgow Rangers (ECO) - SC Braga (POR)

VfL Wolfsbourg (ALL) - Malmö FF (SUE)

Wolverhampton (ANG) - Espanyol Barcelone (ESP)

League One

La dégringolade : Wigan descend en troisième division

HIER À 20:14
Ligue 1

À Strasbourg, le coronavirus frappe encore : quatre nouveaux cas détectés au club

HIER À 17:35
Dans le même sujet
FootballLigue EuropaGetafe CFAjax
Partager avec
Copier
Partager cet article