Le FC Séville sera encore en quarts de finale de la Ligue Europa. Les Sévillans ont fait la différence en première période grâce à des buts de Sergio Reguilon (1-0, 22e) et Youssef En-Nesyri (2-0, 44e). Ils se sont notamment montrés bien plus tranchants que des Romains timides offensivement (un seul tir à la mi-temps, sept au total). Recordman du nombre de titres dans la compétition (cinq), Séville retrouvera le vainqueur du huitième de finale entre Wolverhampton et l’Olympiakos en quart de finale dès mardi prochain.

Ligue Europa
L'ancien Titi parisien Diaby a fini le travail
06/08/2020 À 18:50

Dès les premières minutes, le rapport de force s’est installé. Les Andalous ont mis le pied sur le ballon pendant que les joueurs de Paulo Fonseca se contentaient d’attendre dans leur moitié de terrain pour procéder par contre-attaque. Encore une fois excellent sur le front de l’attaque, Lucas Ocampos a été le premier à mettre Pau Lopez à contribution d’une frappe qui partait sous la transversale (7e). C’est d’ailleurs lui qui a délivré la passe décisive à En-Nesyri sur le deuxième but après avoir résisté au tacle glissé de Roger Ibanez (2-0, 44e).

Dzeko muselé, Mancini expulsé

Séville a également pu s’appuyer sur son deuxième argentin, Ever Banega, lui aussi intenable dans la moitié de terrain adverse. Sa sublime transversale vers Sergio Reguilon a amené le premier but de la rencontre à la suite du rush du latéral espagnol (1-0, 22e). Après avoir heurté la transversale d’une reprise de la tête sur corner (13e), Jules Koundé a cru alourdir le score en reprenant un centre de Munir El-Haddadi mais son but a été annulé pour une position de hors-jeu (73e).

Associé à Diego Carlos en défense centrale, l’ancien bordelais a parfaitement muselé Edin Dzeko dont la seule occasion fut une frappe juste au-dessus de la transversale (70e). Légèrement plus en vue en deuxième période, les Italiens n’ont cadré qu’une seule frappe sur l’ensemble de la rencontre. Et pour conclure leur sale soirée, Gianluca Mancini a été expulsé à la fin des arrêts de jeu (90e+10) pour un coup de coude sur Luuk De Jong. Nettement supérieurs à leurs adversaires du jour, notamment sur le plan collectif, les joueurs de Julen Lopetegui restent en course pour une sixième Ligue Europa.

Lucas Ocampos (FC Séville)

Crédit: Getty Images

Serie A
Un oubli qui pourrait coûter cher : la Roma risque une défaite sur tapis vert !
21/09/2020 À 16:14
Coupe du monde
La Premier League rompt son accord de diffusion en Chine
03/09/2020 À 15:34