Les Aiglons ont pris une bonne leçon. Pour leur premier match européen de la saison, les joueurs de l'OGC Nice ont pris une rouste sur le terrain du Bayer Leverkusen (6-2). Volontaires mais trop tendres, les hommes de Patrick Vieira ont raté leur début de match avant de réagir mais ont manqué de rigueur et commis trop d'erreurs. Ils paient cher leur manque d'expérience dans ce groupe C où l'Hapoël Beer Sheva a battu le Slavia Prague (3-1).

Ligue Europa
Atterrissage forcé pour les Aiglons
IL Y A 11 HEURES

Le score est lourd mais il reflète bien le manque de consistance des Aiglons face à un club allemand habitué des joutes européennes et de leur exigence. Malgré une volonté de bien faire pour ces débuts en Ligue Europa, les visiteurs ont été surpris par la puissance et la faculté de leurs adversaires à percuter sur les côtés avec les bouillants Moussa Diaby et Leon Bailey.

Diaby omniprésent

Le Jamaïcain a pris le bloc niçois en défaut en repiquant dans l'axe avant de lancer Nadiem Amiri qui est parti effacer Dante avant de tromper Walter Benitez (1-0, 11e). Cinq minutes plus tard, Lucas Alario, servi à gauche de la zone de vérité, a profité du manque d'agressivité adverse pour envoyer sa lourde frappe en angle fermé sous la barre (2-0, 16e).

Après deux nouvelles situations chaudes dans la surface de Benitez (25e et 26e), Vieira a logiquement décidé de faire passer son équipe d'un 3-5-2 trop perméable à un 4-4-2 plus adapté. Ses joueurs ont aussi montré davantage de hargne dans leur pressing au milieu de terrain, ce qui était plus que nécessaire. Et ils ont vite su réduire le score grâce à l'actif Amine Gouiri sur un tir de l'entrée de la surface adverse après un centre de Stanley Nsoki (2-1, 31e).

Bellarabi enfonce les Niçois

Les débats sont devenus équilibrés et Hassane Kamara aurait même pu répondre à Alario mais il n'a pas réussi à cadrer sa frappe en angle fermé (41e). Gouiri, lui, a buté sur Lukas Hradecky au bout d'un bon contre (54e). Le gardien finlandais a permis au Bayer de garder son but d'avance. Benitez, lui, a pris trop de risques en relançant court dans l'axe vers le décevant Morgan Schneiderlin qui a perdu le ballon à l'entrée de sa surface sous la pression d'Exequiel Palacios et Diaby a puni les Aiglons avec sang froid (3-1, 61e).

Les Azuréens ne se sont jamais remis de ce nouveau but et ont fait preuve d'un manque de rigueur criant en fin de match en laissant Karim Bellarabi placé deux frappes axiales lointaines après des corners qui ont fait mouche (4-1, 79e et 5-1 83e). Des erreurs de positionnement impardonnables à ce niveau. Egalement entré en jeu, Florian Wirtz a encore aggravé le score de près sur une passe de Diaby (6-1, 87e) et le but d'Alexis Claude-Maurice (6-2, 90e) n'aura pas empêché le Gym de subir un revers historique par son ampleur inédite.

Ligue Europa
Vieira : "Je me sens soutenu par les joueurs et la direction"
HIER À 16:50
Ligue 1
Dijon enfonce encore un peu plus Nice
29/11/2020 À 17:52