Nice n’a pas su s’en relever. Privé de son capitaine et taulier, Dante, les Niçois ont sombré en défense pour s’incliner sur la pelouse du Slavia Prague (3-2). La jeunesse et l’inexpérience d’Andy Pelmard (20 ans), Flavius Daniliuc (19 ans) et Robson Bambu (23 ans) ont été fatales à la formation de Patrick Vieira. Alignés dans une défense à trois, ils sont coupables sur le doublé de Jan Kuchta (16e, 71e). Mais c'est surtout le but d’Abdallah Sima sur corner juste avant la mi-temps (43e) qui aura douché les derniers espoirs niçois.

Ligue Europa
Encore battu, Nice est tout proche de la sortie
IL Y A 11 HEURES

Car ce sont pourtant eux qui avaient pris le meilleur départ et qui avaient obtenu la première occasion par Kasper Dolberg. Mais son aile de pigeon sur une frappe contrée de Pierre Lees-Melou a été captée par Ondrej Kolar (7e). Le Slavia s’est enhardi peu à peu avant de trouver l’ouverture sur sa première occasion. Kuchta s’est donc joué de la défense niçoise, criante d’apathie, pour venir tromper Walter Benitez à bout portant (1-0, 16e). Abattus, les coéquipiers du nouveau capitaine Lees-Melou, ont subi avant d’égaliser grâce à Amine Gouiri (1-1, 33e). Sa combinaison avec Rony Lopes était parfaite et il n’a pas manqué son face à face avec Kolar.

11 matches, 14 buts : Haaland, mieux que Messi, Ronaldo et Mbappé

Lees-Melou et Gouiri esseulés

Auteur d’un bon début de match où il a beaucoup percuté, Lees-Melou a ensuite disparu de la circulation jusqu’à son remplacement. Avec Gouiri, ils ont manqué de soutien pour être plus dangereux offensivement. Kasper Dolberg et Rony Lopes, hormis sa passe décisive, ont rarement été servi et n’ont jamais pesé. Le coup de grâce est tombé juste avant la mi-temps. Sur un corner frappé par Lukas Masopust, Sima s’est retrouvé complètement seul dans la surface pour remettre le Slavia devant au score (2-1, 43e).

Nice était K.-O. et ne s’en relèverait pas. Pour voir une frappe azuréenne en deuxième période, il a ainsi fallu attendre les arrêts de jeu. Et Dan Ndoye a pu réduire le score d’un tir puissant du gauche (3-2, 90e+3). Mais la défense avait encore été aux abonnés absents sur un centre en retrait d’Oscar Dorley que Kuchta n’a eu aucun mal à pousser le ballon dans le but vide (3-1, 71e). Sans Dante, absent jusqu'à la fin de la saison après sa rupture des ligaments croisés, Nice va vite devoir retrouver une solidité défensive. En attendant le match de Lille à Milan, la semaine cauchemardesque des clubs français en Europe se poursuit avec quatre défaites en quatre matches.

Triplé de feu, les ratés du Barça, penalty ridicule : les Tops et Flops

Ligue Europa
Diminué et sans rythme, Nice n'a plus le choix face au Slavia Prague
HIER À 07:09
Ligue 1
Covid-19 : le match entre l'OM et Nice vers un report ?
13/11/2020 À 12:50