Getty Images

Tenue en échec à Gênes par l'Ukraine, l'Italie de Mancini se cherche toujours

L'Italie se cherche toujours

Le 10/10/2018 à 22:47Mis à jour Le 10/10/2018 à 23:17

MATCHES AMICAUX - Lors d'une rencontre chargée en émotion, mercredi soir au stade Luigi-Ferraris de Gênes, l'Italie n'est pas parvenue à faire mieux qu'un match nul contre l'Ukraine (1-1). La Nazionale de Roberto Mancini n'a remporté qu'un seul de ses dix derniers matches. Les coéquipiers de Marco Verratti ont désormais rendez-vous avec la Pologne, dimanche, dans le cadre de la Ligue des nations.

L'Italie est toujours en pleine crise de confiance. Ce mercredi à Gênes, la Squadra Azzurra n'a pu faire mieux qu'un nul face à l'Ukraine (1-1). Bien intentionnés en début de match, les hommes de Roberto Mancini ont vu leur jeu se déliter au fil des minutes. Au point qu'ils auraient même pu s'incliner en fin de match. Ce score de parité décevant vient surtout gâcher la soirée d'hommage aux victimes de l'effondrement du pont Morandi en août dernier.

Tout avait été fait pour réussir ce moment de communion dans cette ville encore meurtrie. Une photo de groupes avec les joueurs et les enfants des victimes, et trente secondes d'applaudissement après 43 minutes de jeu. Instant choisi symboliquement en raison des 43 personnes décédées lors de la catastrophe.

Une seule victoire depuis un an

La première période était globalement dans cette lignée. Des joueurs italiens conquérants et entreprenants qui ont beaucoup mis à contribution le portier ukrainien Pyatov (5e, 7e, 24e, 37e et 43e). Ce n'était pas un jeu flamboyant mais c'était plutôt prometteur au regard des difficultés actuelles de la sélection italienne. Mais cela n'a pas duré. Malgré l'ouverture du score heureuse de Bernardeschi qui a bénéficié d'une faute de main de Pyatov (1-0, 55e).

Malinovskiy a rapidement égalisé d'une volée du gauche sur corner (1-1, 62e). Et les Italiens ont alors sombré. Ils sont passés proches de la correctionnelle sur un coup franc de Malinovskiy sur la barre, puis une tête de Stepanenko repoussée par Donnarumma (71e). Ou encore un tir de Tsygankov juste à côté (79e)

Avec une seule victoire en dix matches disputés depuis un an (une victoire acquise avec Mancini, en six matches depuis sa prise de fonction), l'Italie n'aborde pas dans les meilleures conditions son déplacement en Pologne, dimanche, dans le cadre de la Ligue des nations.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0