Getty Images

Le Brésil n'a pas trouvé la clé

Le Brésil n'a pas trouvé la clé

Le 23/03/2019 à 18:00Mis à jour Le 23/03/2019 à 21:11

MATCH AMICAL - Privé de plusieurs de ses stars, dont Neymar, le Brésil n'a pas réussi à faire mieux qu'un nul contre le Panama (1-1), samedi soir à Porto en match amical. Les Auriverde, qui restaient sur une belle série de victoires, devront retrouver le chemin du succès en vue de la prochaine Copa América (14 juin - 7 juillet), qu'ils disputeront à domicile.

Fin de série pour les Auriverde. Les Brésiliens restaient sur six succès consécutifs mais ils ont buté sur le Panama lors d'un nouveau match amical disputé samedi à Porto (1-1). Largement dominateurs face à de courageux Canaleros, les hommes de Tite ont manqué d'inspiration collective, de puissance offensive et de précision dans le dernier geste pour décrocher un nouveau succès dans leur préparation pour la Copa América que le Brésil organisera en juin prochain.

Comme attendu, les Brésiliens ont longtemps tenu le ballon dans le camp de Panaméens repliés en défense mais aussi appliqués et solidaires. Face à un bloc compact, les hommes de Tite ont fait preuve de volonté sans pour autant montrer une réelle fluidité collective. Le percutant Richarlison a souvent manqué de lucidité tandis que le remuant Firmino a raté le cadre de peu sur une belle tête croisée (18e). Arthur, lui, a vu le ballon frôler la cible sur deux jolies reprises (22e et 23e). La lumière est finalement venue de Lucas Paqueta, bien aidé par le portier adverse, Luis Mejia, qui a détourné sa petite reprise dans ses propres filets (1-0, 32e). Le Milanais de 21 ans, qui portait le fameux maillot numéro 10 en l'absence de Neymar (présent en tribunes), sera tout de même crédité de son tout premier but en sélection (3 capes).

Un but historique pour le Panama

Le score étant débloqué, les hommes de Tite auraient dû jouer libérés. D'autant que le Panama qui avait disputé sa toute première Coupe du monde l'été dernier et subi trois revers devant la Belgique (3-0), l'Angleterre (6-1) et la Tunisie (2-1) a depuis enchaîné neuf rencontres sans le moindre succès. Au lieu de cela, les Brésiliens ont trouvé le moyen de vite craquer sur l'une des rares incursions adverses dans leur camp. Ils se sont mal alignés devant leur surface sur un long coup franc et le défenseur central Rodolfo Machado a trompé Ederson d'une puissante tête (1-1, 36e). Le Panama, entraîné pour l'occasion par une vieille connaissance du PSG et du championnat de France, Julio César Dely Valdés, n'avait encore jamais réussi à marquer un but contre le Brésil. C'est désormais chose faite.

Face à une arrière-garde brésilienne fébrile à l'image du local et futur Madrilène Eder Militao, les Canaleros auraient pu faire sensation en début de seconde période mais Ederson s'est joliment détendu pour détourner la lourde reprise de José Luis Rodriguez (49e). Hormis cette alerte, les Brésiliens ont fait le siège de la surface adverse et Richarlison (51e et 70e), Paqueta (54e et 59e), Casemiro (72e et 74e) ont chauffé les gants du gardien panaméen ou même fait trembler sa transversale. Ce ne fut pas suffisant et la Seleçao devra apprendre à mieux appréhender ce genre de rencontres face à des défenses compactes et hargneuses comme ce pourrait être le cas dans trois mois face à la Bolivie, le Venezuela et le Pérou lors de la Copa América.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0