Sept à la maison ! Pour démarrer sa préparation avant l'Euro 2021, l'Italie s'est offert une promenade de santé pour atomiser Saint-Marin à Cagliari (7-0). Avec une équipe complètement remaniée où des joueurs de la Nazionale ont pu faire leurs preuves devant Roberto Mancini, l'Italie a affronté la dernière nation au classement FIFA et s'est logiquement imposée avec la manière grâce notamment à un bon Federico Bernardeschi et un Matteo Politano dynamiteur d'attaque. De quoi engranger beaucoup de confiance avant d'affronter la République tchèque la semaine prochaine, mais surtout la Turquie pour le match d'ouverture de l'Euro 2021, le 11 juin prochain à Rome
Avec vingt-et-une victoires en trente rencontres depuis sa prise de poste en tant que sélectionneur national, Roberto Mancini avait décidé de donner du temps de jeu à ses remplaçants habituels. Résultat : Moise Kean s'est retrouvé titulaire sur le front de l'attaque transalpine. Une opportunité à saisir quand on sait que la sélection comporte actuellement trente-trois joueurs et que sept d'entre eux devront donc dire au revoir à leurs partenaires avant le début de la compétition.
Ligue des Nations - Finales
Un dimanche de consolante pour l'Italie
10/10/2021 À 14:54

Kean timide

Mais dans les faits, l'attaquant du Paris Saint-Germain n'est pas parvenu à faire la différence et à marquer un but sur les sept inscrits par la Squadra Azzurra. Pendant une demi-heure, Saint-Marin a tenu le résultat nul contre les quadruples champions du monde, avant de craquer sur une combinaison entre Gaetano Castrovili et Federico Bernardeschi. D'une puissante frappe du pied gauche, le capitaine d'un soir de la sélection a battu Elia Benedettini pour ouvrir le score (31e, 1-0).
La suite ? Un deuxième but inscrit par Gian Marco Ferrari consécutif à une sortie manquée de Benedettini (34e, 2-0). Devant au score à la pause, l'Italie a souhaité accélérer le rythme grâce à un changement : Kean a laissé sa place à Matteo Politano, beaucoup plus incisif en tant que numéro neuf. Le Napolitain s'est rapidement offert le troisième but suite à une incompréhension défensive (49e, 3-0). Plus le temps a avancé, plus Saint-Marin s'est mis à souffrir et logiquement, les Italiens ont transformé leur victoire en démonstration de force. Andrea Belotti (67e, 4-0) et Matteo Pessina (75e, 5-0) ont alourdi le score, puis Politano (77e, 6-0) et Pessina (86e, 7-0) se sont tous les deux illustrés par un doublé. Mis à part un large succès, un gain de confiance pour la suite des évènements et l'entrée de Nicolo Barella dans les dernières minutes de la partie, il n'y aura pas grand chose d'autre à retenir de cette rencontre. Sans surprise, l'Italie est là.
Ligue des Nations - Finales
L’Italie de retour sur terre, la Belgique sonnée : qui va se remobiliser ?
09/10/2021 À 21:31
Ligue des Nations - Finales
Deux atouts en moins : La Belgique sans Lukaku ni Hazard contre l'Italie
09/10/2021 À 17:01