Il faudra compter sur l'Albiceleste dans six mois lors du Mondial au Qatar. L'Argentine n'a fait qu'une bouchée de l'Italie, mercredi à Wembley, dans la Finalissima entre le vainqueur de la Copa América et le champion d'Europe (3-0). Déchaînés, Lionel Messi et ses coéquipiers ont puni une Nazionale sans idées grâce à des buts de Lautaro Martinez (28e), Angel Di Maria (45e+1) et Paulo Dybala (90e+4). Ce n'était qu'une rencontre de prestige, mais les hommes de Lionel Scaloni envoient un message à la concurrence.
Sur la pelouse londonienne, les Argentins ont entamé la rencontre avec beaucoup d'envie à l'image de cette tentative de lob lointain de Di Maria qui n'a cependant pas inquiété son futur ex-coéquipier parisien Gianluigi Donnarumma (2e). Autre joueur du PSG, le capitaine Leo Messi a également tout de suite montré une hargne et une vivacité rarement vues cette saison en Ligue 1. Suite à une récupération haute sur la gauche, il a percuté vers la surface adverse, résisté au retour de Giovanni Di Lorenzo et servi idéalement Lautaro pour une ouverture du score à bout portant (0-1, 28e).
Ligue des Nations
L'Allemagne donne la leçon à l'Italie
14/06/2022 À 20:43

Des champions d'Europe impuissants

L'Italie a tenté de réagir dans la foulée mais le gardien argentin Emiliano Martinez a détourné la reprise axiale de Nicolo Barella (30e). Ce fut nettement insuffisant et cette Nazionale sans inspiration offensive est restée impuissante. Leonardo Bonucci a été averti pour un coup de coude dans le visage de Messi lors d'un duel aérien (39e). Le défenseur central n'a ensuite pas pu défendre avec vigueur sur Lautaro, qui l'a débordé devant la ligne médiane pour lancer un contre axial. Le joueur de l'Inter a finalement permis à Di Maria d'aller tromper Donnarumma d'un petit piqué au milieu de la zone de vérité (0-2, 45e+1).
A la reprise, Roberto Mancini qui était privé de Marco Verratti, blessé, a pris les choses en mains. Il a procédé à trois changements et remplacé son capitaine Giorgio Chiellini qui a connu une 117e et dernière sélection compliquée et des adieux sans gloire. Malgré cela, les Italiens sont restés dans la lignée de leurs très décevantes prestations de ces derniers mois. L'absence des champions d'Europe au prochain Mondial est tout sauf un hasard.

Un Messi retrouvé

L'Argentine a continué de faire le jeu et Donnaruma a dû se démener. Il a évité de justesse un but contre son camp de Leonardo Bonucci (56e), s'est envolé pour détourner une frappe enroulée de Di Maria (60e) et a repoussé sa belle reprise axiale de 20 mètres sur un corner de Messi (62e) avant de stopper un tir de La Pulga au bout d'un incroyable rush de 60 mètres (65e). Giovani Lo Celso venait de rater le but grand ouvert (64e).
En jambes, mordant et dribbleur, Messi est revenu à la charge avec une nouvelle tentative captée par le dernier rempart italien (70e). Il s'est offert une ultime remontée de balle depuis le rond central pour aller servir le nouvel entrant Paulo Dybala qui a aggravé le score d'un tir rasant de 20 mètres (0-3, 90e+4).
L'équipe de France emmenée par Michel Platini avait remporté la première édition de ce duel intercontinental en 1985, l'Argentine de Diego Maradona lui avait succédé en 1993, celle de Messi conserve le trophée Artemio-Franchi. Elle savoure et compte bien surfer sur cette dynamique et sa série actuelle de 32 matches sans défaite jusqu'à la Coupe du monde.
Ligue des Nations
Retrouvailles décevantes entre l'Angleterre et l'Italie, l'Allemagne encore tenue en échec
11/06/2022 À 20:45
Ligue des Nations
"Tout pour devenir une légende" : Tonali, champion à Milan, futur de l'Italie
10/06/2022 À 22:42