Cela ressemble au début d'une mauvaise blague. C'est en réalité une révélation croustillante qu'a offert Dejan Lovren, le transfuge de Liverpool au Zenith Saint-Pétersbourg cet été. La pépite a été dénichée par Marca alors que l'ancien Lyonnais a été interviewé jeudi par la chaîne égyptienne Sada El Balad. Le sujet du jour, forcément, l'ancien coéquipier de Lovren chez les Reds, Mohamed Salah. Et le Croate avait quelques anecdotes à raconter, notamment au sujet d'un certain Sergio Ramos.

Le défenseur du Real Madrid avait causé une véritable crise en Egypte pour avoir blessé le Pharaon en finale de la Ligue des champions 2018 en lui agrippant le bras. Sérieusement touché à l'épaule, Salah avait dû céder sa place en larmes et avait par la suite dû disputer le Mondial 2018 très diminué. Un incident que Lovren n'a toujours pas vraiment digéré. "Nous avons beaucoup mieux joué que le Real Madrid avant que Salah ne soit blessé, sa sortie a été un coup dur pour nous. Avec Mo, nous avions commencé par dominer le match."

Premier League
Arteta - Arsenal, on y voit plus clair
IL Y A 16 MINUTES
Il était temps qu'il paie pour ce qu'il avait fait.

Battus 3-1, les Reds avaient longtemps regretté la sortie prématurée de leur star, auteure d'une saison exceptionnelle jusqu'alors. Mais Lovren avait rapidement eu l'occasion de réagir. Quelques mois après cette rencontre, sa Croatie rencontre l'Espagne en Ligue des nations. La sélection au damier s'impose 3-2 dans les derniers instants et son défenseur saisit l'opportunité de se venger. "Je respecte Ramos en tant que joueur et ce qu'il fait pour son équipe, il a remporté de nombreux titres. Mais d'un autre côté, il a des comportements que je n'aime pas et qui nuisent aux joueurs. Je ne veux pas faire une grande histoire, mais je pense que ce que Ramos a fait était intentionnel quand il a blessé mon ami Salah, il était donc temps qu'il paie pour ce qu'il avait fait."

Pendant la rencontre, sur un centre, Lovren envoie un coup de coude à Ramos, sanctionné justement par l'arbitre de la rencontre. "Ai-je délibérément frappé Ramos après avoir blessé Salah ? Oui, c’est possible" avoue-t-il d'un ton malicieux. Le joueur du Zenit explique que son compatriote et coéquipier de Ramos au Real Luka Modric avait pourtant essayer d'""apaiser la tension" entre Ramos et lui. Mais rien n'y a fait. "Je l'ai volontairement frappé avec mes coudes et lui ai dit que nous étions désormais quittes."

Le coup, la victoire, Lovren ne s'était pas arrêté là. Après la rencontre, il s'en était à nouveau félicité de son coup de vice envers Sergio Ramos durant un live Instagram tourné dans les vestiaires, et s'était moqué du drapeau espagnol, recevant une sanction de l'UEFA dans la foulée. Mais qu'importe pour Lovren, vengeur assumé.

Ligue 1
Fadiga, enfin un Titi parisien différent des autres ? "Il a toujours été patient"
IL Y A 39 MINUTES
Football
4e j. - Garcia : "On a un manque de réalisme offensif"
IL Y A 7 HEURES