Villas Boas rebondit à Tottenham

Villas Boas rebondit à Tottenham
Par AFP

Le 03/07/2012 à 15:33Mis à jour Le 03/07/2012 à 16:43

André Villas-Boas a été nommé mardi nouveau manageur de Tottenham après le départ surprise de Harry Redknapp le mois dernier.

Libre depuis son départ de Chelsea, André Villas Boas a trouvé un nouveau point de chute à Tottenha, un mois après le départ surprise d'Harry Redknapp. "Le club est heureux d'annoncer qu'André Villas-Boas est manageur en chef", ont confirmé les Spurs sur leur compte officiel Twitter après plusieurs jours de spéculations sur l'entraîneur Portugais.

Cette nomination marque le retour spectaculaire en Premier League anglaise de Villas-Boas, 34 ans, qui était sans emploi depuis son limogeage à Chelsea en mars, à peine huit mois après avoir été nommé manageur pour trois ans, pour insuffisance de résultats. Le technicien Portugais s'est engagé pour trois saisons avec les Spurs. Villas-Boas, qui prend la succession d'Harry Redknapp, un entraîneur qui était particulièrement apprécié de ses joueurs, a réussi à convaincre le président de Tottenham, Daniel Levy, qu'il était le meilleur homme pour construire sur l'héritage de Redknapp.

L'une de ses priorités sera de restaurer la confiance après que Tottenham n'a pas obtenu l'un des quatre billets anglais pour la prochaine Ligue des Champions. Il devra aussi gérer le délicat marché des transferts qui se profile. Sans Ligue des Champions, en effet, les Spurs seront moins attractifs et auront du mal à conserver leurs meilleurs éléments. La saison dernière le club a connu un terrible passage à vide en championnat et perdu sa place sur le podium, après avoir tutoyé les deux Manchester pendant six mois. Alors qu'ils avaient dix points d'avance sur Arsenal en février, les "Spurs" ont finalement été doublés par leurs voisins et rivaux du nord de Londres et ont terminé 4e. Après le nom de l'actuel entraîneur d'Everton, l'Ecossais David Moyes, qui était le favori des bookmakers pour remplacer Redknapp, le nom de l'ex-sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc avait été un temps évoqué, mais le Portugais tenait la corde depuis plusieurs jours.

0
0