Enfin, Liverpool l'a fait ! À la recherche d'une victoire à domicile en championnat depuis le 16 décembre dernier, les hommes de Jürgen Klopp se sont imposés sur le fil contre Aston Villa grâce à deux buts de Mohamed Salah et Trent Alexander-Arnold (2-1). Menés à la pause, les Reds sont parvenus à inverser la tendance et passent provisoirement à la quatrième place de Premier League. Une bonne façon de préparer le quart de finale retour de Ligue des champions face au Real Madrid mercredi prochain.
Pour Liverpool, il fallait mettre un terme à une double malédiction dans la Mersey : huit matchs consécutifs à domicile sans la moindre victoire en championnat (deux nuls et six défaites) et aucun but dans le jeu depuis le début de l’année civile. Pour ce faire, Klopp a décidé de se passer des services de Sadio Mané au coup d’envoi de la partie. Une stratégie pas tout à fait payante dans les faits puisque malgré les occasions de Salah (13e), Diogo Jota (19e, 32e, 39e) et TAA sur coup-franc (32e), Liverpool n’a pas ouvert le score.
Premier League
Anfield va faire encore plus de bruit : 7000 places supplémentaires attendues en 2023
15/06/2021 À 14:43

Trent Alexander-Arnold (Liverpool)

Crédit: Getty Images

Salah tombe à pic

Au contraire, Aston Villa n’a eu besoin que d’une occasion manquée par Erzi Konsa (22e) pour régler la mire : lancé plein axe, Ollie Watkins a profité de la passe de John McGinn pour fusiller Alisson Becker (43e, 0-1). Déjà auteur d’un triplé lors du match aller où Liverpool avait encaissé sept buts (7-2), Watkins met le doute dans les têtes locales qui continuent de croire au mauvais œil lorsque Roberto Firmino s’est vu refuser un but juste avant la pause pour un hors-jeu microscopique après consultation de la VAR (45e).
Mais voilà : malgré tous ces éléments en sa défaveur, Liverpool n’avait pas envie de baisser les bras. Alors ? Alors Mohamed Salah a remis les siens dans le sens de la marche grâce à un but de renard des surfaces après une tête successive à une frappe d’Andrew Robertson repoussée par Emiliano Martinez (57e, 1-1). Très sollicité, le gardien argentin a tenu bon le point du match nul jusqu’à l’entrée dans les arrêts de jeu.
Son arrêt réflexe sur une reprise de Thiago Alcantara n’a pas suffi, puisque Alexander-Arnold a offert la victoire à son équipe d’une frappe du droit croisée et limpide (91e, 2-1). Après avoir été ignoré par Gareth Southgate lors de la dernière convocation internationale et couvert de critiques lors de la défaite face au Real Madrid au match aller, l’Anglais répond de la meilleure des manières. Et si Liverpool parvenait à renverser le Real à Anfield ? Après tout, la malédiction est enfin terminée...
Transferts
Ibrahima Konaté signe à Liverpool
28/05/2021 À 13:57
Premier League
"On a de la chance" : Tuchel lucide sur la qualification de Chelsea pour la Ligue des champions
23/05/2021 À 18:57