Une victoire historique pour Leicester. Vainqueurs avec un maximum de réussite face à Arsenal grâce à une nouvelle réalisation de Jamie Vardy, les Foxes s’imposent pour la première fois en Premier League sur la pelouse des Gunners (0-1). Un résultat qui permet en plus aux champions d’Angleterre 2016 de grimper à la 4e place.

Premier League
Même blessé, Liverpool marque les esprits
22/11/2020 À 21:07

Ça ne pouvait être que lui. De retour de blessure et entré au cœur de la seconde période, Vardy a offert un nouveau moment d’histoire à ses supporters en inscrivant le seul but d’une rencontre terne face à un Arsenal longtemps dominateur et puni sur une des seules occasions des visiteurs. En France, il fallait avoir connu la présidence de Georges Pompidou pour avoir vu la dernière victoire des Foxes en championnat sur la pelouse des Londoniens, en 1973. C’est dire !

Lacazette et Aubameyang sont passés à côté

C’est un petit miracle que les coéquipiers de Wesley Fofana, encore auteur d’une prestation très solide et pleine de sérénité, qui restaient sur deux défaites d’affilée, soient repartis avec les trois points de l’Emirates Stadium. Car longtemps, sans avant-centre de métier et avec un 5-2-3 très compact, ils n’avaient fait que subir. Mais Arsenal n’a pas su convertir sa nette domination de la première période (où Leicester n’a tenté qu’une frappe, du milieu de terrain).

La faute, notamment, à un Pierre-Emerick Aubameyang en petite forme et qui enchaîne sur un cinquième match de suite sans marquer en Premier League avec les Gunners, ainsi qu’à Alexandre Lacazette. L’ancien Lyonnais a enchaîné malchance et maladresse. Il a pensé ouvrir le score sur corner à la 4e minute, mais une position de hors-jeu de Granit Xhaka l’a privé d’un quatrième but en championnat cette saison. Puis il a loupé sa tête sur un service de Kieran Tierney dans les six mètres adverses (29e).

Under passeur, Vardy buteur : Rodgers, coaching gagnant

Avec un Ceballos peu inspiré et un Thomas Partey qui n’a pu dynamiter le jeu de son équipe, Arsenal a progressivement perdu son emprise sur le jeu dans le deuxième acte. Puis Brendan Rodgers a effectué deux changements décisifs. Avec Vardy (60e), donc et Cengiz Under (75e). Sur une superbe transversale de Youri Tielemans, c’est le joueur prêté par la Roma qui a ensuite mis le ballon sur la tête de l’international anglais, qui ne s’est pas privé pour inscrire, de la tête, son sixième but de la saison (0-1, 80e).

Le premier tir cadré du match pour Leicester, le deuxième arrivant en toute fin de match (90e+2), même si Leno s’est imposé cette fois devant Vardy. Arsenal, qui n’a tiré qu’une fois dans le deuxième acte, Hector Bellerin voyant sa repise repoussée par Kasper Schmeichel (68e), pouvait s’en mordre les doigts. Les Gunners restent ainsi dans le ventre mou, tandis que les Foxes, qui voyagent toujours aussi bien (3e victoire en autant de déplacements), repartent de l’avant.

Alexandre Lacazette (Arsenal) contre Leicester City / Premier League

Crédit: Getty Images

Premier League
Leeds et Arsenal pataugent
22/11/2020 À 18:26
Premier League
Sans force et sans défense, Liverpool peut-il encore être champion ?
22/11/2020 À 00:07