Auteur de son meilleur début de saison depuis 90 ans, Aston Villa a été brutalement stoppé à domicile par Leeds. En manque d’idées offensivement, l’équipe de Dean Smith, qui restait sur une série de quatre victoires d’affilée, a été surpassée par l’équipe de Marcelo Bielsa, qui repart de l’avant grâce à un triplé de son attaquant Patrick Bamford (0-3).

Premier League
Leeds surprend Everton et reprend des couleurs
28/11/2020 À 19:37

Moins en réussite depuis quelques matches, muet pour la première fois de la saison la semaine dernière lors de sa défaite face à Wolverhampton (0-1), Leeds a refait parler la poudre ce vendredi, en ouverture de la 6e journée de Premier League.

Trezeguet au duel avec Ayling lors du match opposant Aston Villa à Leeds United le 23 octobre 2020, en Premier League

Crédit: Getty Images

Toujours aussi plaisante à voir jouer, la troupe d'"El Loco" a maté Aston Villa, meilleure défense de Premier League et qui avait l’occasion, en cas de victoire, de prendre provisoirement la tête du championnat. Mais les Villans ont été stoppés dans leur lancée par Patrick Bamford, le numéro 9 des Peacocks, qui est reparti avec le ballon du match après le coup de sifflet final.

Aston Villa n’a pas vu le jour en seconde période

Pourtant, l’homme aux 6 buts désormais cette saison, avait d’abord symbolisé le manque de précision de son équipe, qui n’a cadré qu’une seul de ses dix premières frappes tentées en première période. D’une tête trop croisée (4e), ou d’une reprise du pied droit mal ajustée (44e), il n’avait pu récompenser les mouvements collectifs toujours aussi bien huilés de son camp. Mais il a parfaitement rattrapé le coup en seconde période.

D’abord d’un but de renard des surfaces, profitant d’une frappe de Rodrigo Moreno renvoyée dans ses pieds par Emiliano Martinez (0-1, 55e). Il a ensuite fait parler son talent de finisseur, en premier lieu en décochant une frappe surpuissante sous la barre de l’ancien portier d’Arsenal (0-2, 67e). Et enfin en ouvrant parfaitement son pied gauche, pourtant entouré par trois adversaires dans la surface (0-3, 74e).

Aston Villa, étouffé en seconde période, a encore été trop dépendant des éclairs de Jack Grealish, son capitaine. Au cours d’un premier acte disputé, il a d’ailleurs failli ouvrir le score, mais Luke Ayling a repoussé sa tentative sur sa ligne (26e). Puis sur une action en solitaire, où il est parti de son camp, il a buté sur Ilan Meslier (52e), auteur d’une claquette très importante ensuite sur un corner des joueurs de l’équipe de Birmingham (54e).

L’équipe de Bertrand Traoré, l’ancien Lyonnais, entré sans grande réussite en fin de match, a ensuite disparu quand son maître à jouer s’est éteint. Et Aston Villa a manqué la passe de 5 et l’occasion de passer en tête. Tandis que Leeds, grimpe provisoirement sur le podium (3e), à une position qu’il n’avait plus connue depuis 2002. La magie de Bielsa opère toujours.

Premier League
Leeds et Arsenal pataugent
22/11/2020 À 18:26
Premier League
Un but refusé à cause d'un appel du bras : l'énième absurdité du VAR
07/11/2020 À 16:29