Arsenal punit Leeds et se rapproche de la Ligue des champions. Six ans après, les Gunners tiennent peut-être enfin une nouvelle qualification pour la plus prestigieuse des scènes européennes, auteurs d’un quatrième succès de rang bâti à l’Emirates dimanche face à Leeds, lors de la 36e journée de Premier League (2-1). Une victoire facilitée par la fébrilité de Peacocks bien timorés, à l’image d’un Illan Meslier fautif sur l’ouverture du score d’Eddie Nketiah (5e), par ailleurs auteur d’un doublé (10e).
En infériorité numérique après l’expulsion de Luke Ayling (27e), les Whites ont réduit la marque par l’intermédiaire de Diego Llorente (66e). Malgré cela, Leeds essuie un second revers de rang et glisse dans la zone rouge (18e, 34 points). Arsenal peut de son côté valider sa qualification lors du derby londonien, contre Tottenham jeudi prochain (12 mai).
Premier League
Arsenal s'éloigne de la C1
16/05/2022 À 21:02

Martinelli insaisissable, Ayling impardonnable

Deux formations avaient des ambitions dans le jeu en ce dimanche après-midi baigné par les rayons d’un grand soleil au-dessus de Londres. D’un côté, des Gunners avides de retrouver les joies du top 4, face à la pire défense du royaume (72 buts concédés avant la rencontre), menacée de basculer vers la relégation. Après quelques minutes emballantes, les Whites ont plié à la suite d’une grosse erreur à la relance. Sur une transmission mal assurée de Luke Ayling, Illan Meslier s’est fait surprendre par la pression haute et agressive d’Eddie Nketiah, buteur après cinq petites minutes de jeu.
Servi idéalement par le très remuant Gabriel Martinelli quelques minutes plus tard, l’Anglais ne s’est pas fait prier pour croiser sa frappe et signer son 4e but de la saison (10e). Une entame canon des locaux personnifiée par le dynamisme de Martinelli, intenable sur son couloir gauche. Sûrement trop pour un Ayling coupable d’un pétage de plombs et auteur d’un tacle les deux pieds levés sur le virevoltant brésilien. Après révision du VAR, le capitaine des Peacocks est logiquement expulsé (27e).
Réduits à dix et menés de deux buts, les visiteurs ont traversé le premier acte comme des âmes en peine (zéro tir tenté à la pause). Une apathie inquiétante nullement effacée au retour des vestiaires, pour preuve avec une énième intervention limite de la défense des Whites, devant un Meslier peu rassurant ce dimanche (48e). Sereins et gestionnaires, les Londoniens ont eu la mauvaise surprise de voir Leeds réduire la marque sur sa première tentative de la rencontre, consécutive à son premier corner. Opportuniste au second poteau, Diego Llorente a profité d’une remise de Junior Firpo pour faire passer un premier frisson dans les travées de l’Emirates (66e). Avec la sortie de Martinelli, souffrant de crampes, et le seul Martin Odegaard pour accélérer le jeu et enchanter les foules, Arsenal s’est compliqué la tâche en fin de partie.

Arsenal s'offre un joker dans la course au top 4

Rodrigo n’était justement pas loin d’éteindre un écrin londonien longtemps chambreur envers Meslier, mais la tête de l’Espagnol a manqué d’un peu de tout (90e+3). Malgré quelques frayeurs çà et là, les Gunners (4e, 66 points) enchaînent un quatrième succès de rang et s’offrent un joker de choix dans la course au top 4, avant de filer à Tottenham jeudi prochain pour un derby londonien qui s’annonce volcanique. De son côté, Leeds (18e, 34 points) glisse dans la zone rouge et s’attend à vivre une fin d’exercice des plus stressantes.
Premier League
La course à la C1 est relancée : Tottenham pulvérise Arsenal
12/05/2022 À 20:35
Premier League
Hémorragie stoppée et C1 en approche : c'est tout bon pour Chelsea
11/05/2022 À 20:27