Le patron de beIN Media et du PSG Nasser Al-Khelaïfi a été acquitté vendredi par la justice suisse dans une affaire de droits télévisés, tandis que l'ex-N.2 de la FIFA Jérôme Valcke échappe à la prison et écope de 120 jours-amende avec sursis pour une accusation secondaire.

Dans ce dossier, le premier des multiples scandales du football mondial à aboutir à un jugement en Suisse, les deux hommes étaient accusés d'avoir conclu un pacte dans le dos de la FIFA, relevant de la "gestion déloyale" et passible de cinq ans de prison.

Football
9e j. - Dortmund victime du Cologne de Skhiri
IL Y A UNE HEURE

Al-Khelaïfi évoque une "victoire"

Dans un communiqué publié en début d'après-midi, Nasser Al-Khelaïfi s'est réjouit de cette décision. "Après quatre années d'allégations sans fondement, d'accusations fictives et d'atteintes constantes à ma réputation, la justice m’a entièrement blanchi. Le verdict d'aujourd'hui est une véritable victoire. Il confirme que j’ai toujours agi dans le respect le plus strict du droit et des procédures."

Le président du PSG a ajouté : "J’ai toujours fait confiance à la justice avec laquelle j’ai collaboré activement durant de long mois pour que soit rejetées ces accusations totalement infondées. Dans chacune de mes fonctions, je vais continuer à mettre en œuvre toute mon énergie au service du sport, et plus encore dans ce moment où il a besoin de la mobilisation de toutes les forces vives."

Football
9e j. - Leipzig s'accroche, Nkunku brille
IL Y A UNE HEURE
Football
9e j. - Le Bayern remercie encore Coman
IL Y A 2 HEURES