Quinze ans plus tard, l’Argentine a retrouvé le goût de la victoire en Bolivie. A l’image de Lionel Messi, l’Albiceleste a longtemps été atone à La Paz, à plus de 3 600 mètres d’altitude, avant de se réveiller en seconde période pour dominer une sélection plus à l’aise collectivement (1-2). Si la manière n’y est pas encore, l’essentiel est là pour les Argentins, auteurs de leur deuxième succès en autant de match de qualification pour la Coupe du Monde 2022 dans la zone CONMEBOL.
Les joueurs de Lionel Scaloni s’attendaient encore à souffrir dans les conditions toujours complexes de l’Estadio Hernando Siles, là où Messi et les siens avaient encaissé il y a onze ans un 6-1 resté dans les mémoires. Disputé à des hauteurs peu communes, sur une pelouse digne, à en croire les quelques rebonds incontrôlés du ballon, d’un terrain de DH, ce match fut encore une épreuve pour l’Albiceleste, et cela peut expliquer l’effusion de joie des compatriotes du sextuple ballon d’Or au coup de sifflet final, face à la 75e nation au classement FIFA.
Supercoupe d’Espagne
Messi, portée historique et répercussions d'un rouge inédit
18/01/2021 À 08:07

Martinez, buteur chanceux pour relancer l’Argentine

D’abord patraques, les Argentins ont subi la loi de La Verde, habile techniquement et surtout beaucoup mieux huilée dans son jeu collectif. La Bolivie a bien cru que sa série de 3 matches sans défaite (un nul et deux victoires) face à l’Argentine sur son sol allait se prolonger lorsque Marcelo Moreno Martins a ouvert le score d’une belle tête (1-0, 24e). Son cinquième but en six matches de qualifications face à la nation double championne du monde.
Les coéquipiers de Leandro Paredes, le Parisien, titulaire, sont revenus avec beaucoup de chance. Après avoir perdu le ballon dans la surface, Lautaro Martinez a marqué en contrant un dégagement du défenseur bolivien Carrasco dans ses six mètres (1-1, 45e). Un coup du sort qui a remis en selle une triste équipe, trop individuelle, manquant de mouvements et d’entrain. Plus dominatrice en seconde période, l’Argentine a retrouvé de l’allant offensivement, avec un Messi plus enclin à courir et mettre ses coéquipiers d’attaque en bonne position.
D’abord à la 75e minute, quand il a parfaitement lancé Martinez dans la surface, celui-ci butant sur Lampe. Puis quelques minutes plus tard, quand il a trouvé l’attaquant de l’Inter pour déstabiliser la défense de la Bolivie, lui permettant de décaler Joaquin Correa, qui a fait trembler les filets d’une frappe puissante (1-2, 79e). Un tir qui permet aussi à l’Argentine de compter six points après deux matches de qualification, et d’assurer une place parmi les quatre premiers à l’Albiceleste, première au coup de sifflet final, à la fin de cette 2e journée.

Lautaro Martinez tente de déborder Saul Torres, lors de Bolivie-Argentine - 13/10/2020

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du Monde - Amsud
Messi discret, la jeunesse argentine a pris le relais
18/11/2020 À 06:28
Qualif. Coupe du Monde - Amsud
"Qu'est-ce qui t'arrive ?" : Fin de match houleuse pour Messi face à la Bolivie
14/10/2020 À 08:43