Ils seront peut-être associés mercredi soir pour donner le coup d'envoi des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Antoine Griezmann, Olivier Giroud et Kylian Mbappé sont des éléments incontournables de l'équipe de France. Didier Deschamps en a fait son trio offensif de référence et il n'a pas vraiment de raison de changer son fusil d'épaule. "Je ne vais pas les dissocier du reste de l'équipe mais quand on regarde les statistiques, le nombre de buts et les passes décisives que représentent les trois, c'est ce qui a permis évidemment à l'équipe de France d'être championne du monde", a rappelé le sélectionneur tricolore mardi en conférence de presse.
Deschamps a souligné l'impact supérieur de l'attaque de l'équipe de France quand Griezmann, Mbappé et Giroud sont associés. "Je ne vais pas oublier les huit autres joueurs mais on est sur une moyenne supérieure à deux buts par match quand ils sont là, même s'il y a eu d'autres joueurs aussi", a-t-il tenu à tempérer, avant d'évoquer les raisons de la réussite de son trio offensif. "Ensemble, ils se créent des occasions avec des profils différents, une bonne complémentarité entre eux, ils se connaissent donc il y a des automatismes. Le vécu, l'expérience sont importants. A eux de maintenir ce niveau de performance, toujours avec à l'esprit cette capacité que nous avons à mettre l'adversaire en difficulté, se créer des occasions et surtout à être efficaces."
Qualif. Coupe du monde
Axe ou côté, équilibre collectif ou quatuor explosif : que faire avec Dembélé ?
22/03/2021 À 23:43

Deschamps : "Mbappé, c'est pas un robot, c'est encore un jeune joueur"

Le positionnement de Mbappé sur le côté droit a souvent fait débat dans l'animation offensive des Bleus, tant l'attaquant du PSG a prouvé sa qualité dans un rôle plus axial. Pour Deschamps, c'est un faux problème. "Mbappé peut jouer à tous les postes offensifs, en club il est surtout utilisé à gauche, certaines fois il joue dans l'axe, a détaillé le sélectionneur. Avec nous il a été très bon à droite. J'en discute avec lui pour avoir son ressenti. Quand il est à gauche il a tendance à rentrer vers l'intérieur quand il est dans l'axe, il a tendance à se déplacer vers gauche, sur son côté de prédilection...".

Rabiot à gauche ? "Il est susceptible de continuer"

Deschamps apprécie de pouvoir s'appuyer sur un joueur performant quel que sont son poste sur le terrain. C'est l'une des raisons pour lesquelles le trio qu'il forme avec Giroud et Griezmann, nettement plus à l'aise dans l'axe que sur un côté, fonctionne aussi bien. "C'est plus par rapport à la complémentarité de l'animation offensive, a-t-il expliqué. Pour les tâches défensives, sur le côté il y a plus de travail de replacement. Mais dans l'axe il y a moins d'espace, on est plus souvent dos au but… Il y a des arguments d'un côté et de l'autre, Kylian a cette aptitude à pouvoir être dangereux dans toutes les positions avec sa vitesse et ses prises d'initiatives."

Dembélé - Thuram : La preuve que Deschamps n'a pas d'idée arrêtée

Récemment, l'ancien Monégasque a le plus souvent occupé le côté gauche de l'attaque du PSG dans le 4-2-3-1 de Mauricio Pochettino. Il y a notamment réalisé des performances éblouissantes face au FC Barcelone (1-4) et Ligue des champions et contre l'OL (2-4) dimanche dernier en championnat. Deschamps pourrait être tenté de le repositionné lui aussi sur l'aile gauche de l'attaque des Bleus. Mais l'équilibre de son système repose aussi sur la présence de joueurs à vocation plus défensive sur les côtés.
Dans cette configuration, Adrien Rabiot avait marqué des points au Portugal, avec un rôle un peu hybride de milieu gauche occupé durant la Coupe du monde par Blaise Matuidi. Deschamps n'a pas exclu de la reconduire à ce poste. "Rabiot avait cette capacité, il l'a prouvé face au Portugal, a-t-il reconnu. Il est susceptible de pouvoir continuer même s'il n'est pas toujours utilisé dans ce système là à la Juve. Avec son aisance technique sa facilité à se projeter, il peut être intéressant à ce poste excentré de milieu gauche." Pas impossible donc de l'y retrouver face à l'Ukraine pour équilibrer le collectif tricolore. Et exploiter à fond le potentiel du trio Griezmann-Giroud-Mbappé que le sélectionneur apprécie tant.

Fekir, Nzonzi, Thauvin... Neuf champions du monde loin des Bleus déjà condamnés ?

Euro 2020
DD préféré à ZZ sans condition: "On continue comme si rien ne s'était passé, or..."
09/07/2021 À 17:16
Euro 2020
Les tirs au but, tout sauf une "loterie" : "Mbappé a imité Bolt, c’est un signe de nervosité"
08/07/2021 À 16:47