Deux choses sont inévitables dans la vie : la mort et le bizutage musical pour les joueurs nouvellement appelés en équipe de France. Dans la deuxième catégorie, ce rassemblement de rentrée des Bleus a été particulièrement riche puisque Didier Deschamps a eu la bonne idée de coucher quatre nouveaux noms dans sa liste de joueurs pour les matches des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 contre la Bosnie-Herzégovine, mercredi à Strasbourg, l'Ukraine, samedi à Kiev, et la Finlande, mardi à Lyon.
Clairefontaine et ses pensionnaires ont donc eux doit à quatre bizutages musicaux pour le prix d'un : Théo Hernandez a tenté d'ambiancer l'auditoire avec une reprise enjouée de "la Bamba", sans réussite. Même sort pour Moussa Diaby et sa reprise du son de Ninho "La vie qu'on mène" ainsi que pour Jordan Veretout et son "Papaouai" de Stromae. Mention spéciale à Aurélien Tchouaméni, qui s'en sort le mieux avec son interprétation d'un autre morceau de rap, "Double Ban Episode 5" signé Leto. La bonne volonté des bizuts n'aura pas suffi. Reste à espérer qu'ils suscitent un tout autre engouement balle au pied.
Equipe de France
Son problème avec Mbappé, son opposition avec Benzema : Giroud accuse les médias
13/10/2021 À 10:27
Ligue des Nations - Finales
Veni, vidi, vici : Les Bleus et le goût retrouvé de la conquête
11/10/2021 À 22:24
Ligue des Nations - Finales
Mais que seraient ces Bleus sans Pogba ?
11/10/2021 À 12:42