Une de plus. Le Portugal semble décidément posséder un réservoir inépuisable de talents en devenir. Après Joao Félix, Pedro Neto ou encore Trincão et en attendant les Rafael Leao, Diogo Dalot, la Seleção a vu les premiers pas de Nuno Mendes face à l'Azerbaïdjan (1-0) mercredi en ouverture des éliminatoires du Mondial 2022. Une nouvelle étape pour un garçon à qui l'on prédit de très beaux lendemains au sud du fleuve Douro. A 18 ans, son ascension est en tout cas déjà fulgurante.
Lancé dans le grain bain au Sporting en juin dernier après la coupure liée à la pandémie du Covid-19, Nuno Mendes s'est très vite imposé comme un titulaire indiscutable des Leões à gauche dans le 3-4-3 de Ruben Amorim. C'est bien connu, le talent n'attend pas. Alors son âge n'y a rien changé, il est déjà un atout précieux du leader incontesté du championnat portugais. Et s'impose comme l'une des grandes révélations de la saison grâce à ses qualités physiques, son aisance technique et son côté explosif.
Qualif. Coupe du monde
Au Luxembourg, le Portugal a eu chaud...
30/03/2021 À 20:37
Il a un avenir très prometteur
Aujourd'hui, rien ne semble pouvoir stopper sa montée en puissance. En neuf mois, Nuno Mendes est ainsi passé des jeunes du Sporting à titulaire chez le leader portugais puis à la sélection, où il a été titularisé mercredi dans le couloir gauche en l'absence de Raphaël Guerreiro, blessé. Sans ciller. "C'était une fierté d'être ici. De jouer avec des joueurs de ce niveau", s'est-il contenté de glisser à Record après sa première cape, expliquant avoir profité des conseils de Cristiano Ronaldo.
Habitué à lancer des jeunes en sélection depuis ses débuts en 2014 (ndlr : Nuno Mendes était le 48e à débuter sous sa coupe), Fernando Santos semble en tout cas lui aussi sous le charme. "Je suis satisfait de sa performance, a apprécié son sélectionneur après sa grande première. Bien sûr, il n'a pas eu la fluidité habituelle qu'il démontre en championnat notamment dans le domaine offensif car il est très créatif. Mais au Sporting, il évolue dans une défense à cinq. Il a un avenir très prometteur".

Les grands clubs se l'arrachent déjà

Le ton est donné. Mais Fernando Santos n'est évidemment pas le premier à s'être aperçu du potentiel du jeune gaucher. Son explosion à vitesse grand V chez des Lions auteurs d'un exercice remarquable a fait du bruit. Et de nombreux grands clubs d'Europe sont sur les rangs pour essayer de s'attacher les services d'un gamin qui a toutes les qualités pour devenir le latéral moderne. Manchester City, United, Liverpool, le Real Madrid, le Barça, la Juventus… si Pep Guardiola et City semblent avoir un temps d'avance, la liste de ses prétendants aussi prestigieux les uns des autres ne cesse de s'allonger.
A tel point que le Sporting, qui a vendu Bruno Fernandes pour 55 millions en janvier 2020, compte réaliser la meilleure vente de son histoire avec son jeune défenseur, selon A Bola. Après avoir pris soin de prolonger en juin dernier son néo international jusqu'en 2025, le leader de "Liga NOS" entend surfer sur une possible présence à l'Euro de Nuno Mendes. Pas de quoi perturber le latéral. En dépit de tout ce tapage, il reste "focus". Comme toujours visiblement. "Je n'y pense pas. Mon travail est de jouer au football et de faire de mon mieux sur le terrain", a-t-il avoué. Un comportement qui ne pourra que faire grimper sa cote. Encore.
Qualif. Coupe du monde
"L’arbitre m’a dit qu’il avait honte" : les Portugais ne digèrent pas
27/03/2021 À 23:28
Qualif. Coupe du monde
Le Portugal accroché par la Serbie dans la polémique
27/03/2021 À 21:50