Quel spectacle ! L’Italie devait mettre fin à une série de quatre résultats nuls consécutifs toutes compétitions confondues, c’est désormais chose faite grâce à sa large victoire à domicile contre la Lituanie (5-0). Avec une équipe remaniée par rapport à celle de dimanche contre la Suisse, les champions d’Europe en titre ont conforté leur statut de leader de la poule C, profitant du match nul de la Nati en Irlande du Nord (0-0). Cerise sur le gâteau, l’Italie de Roberto Mancini est devenue l’équipe nationale avec la plus longue série d’invincibilité de l’histoire : 37 matches consécutifs sans défaite ! Voilà de quoi envisager une qualification pour le Mondial qatari avec le sourire.
Pour cette rencontre au Mapei Stadium, l’habituel enceinte sportive de l’US Sassuolo, Roberto Mancini a souhaité remanier son onze de départ contre une équipe victime de quatre défaites en autant de rencontres dans ce groupe de qualification. Dès lors, le local Giacomo Raspadori a occupé la pointe de l’attaque de la Nazionale, épaulé par les Turinois Moise Kean et Federico Bernardeschi. Une bonne idée dans la pratique, puisque Kean va être l’auteur de l’ouverture du score sur une erreur défensive (9e, 1-0) avant de voir Raspadori doubler la mise juste avant le quart d’heure de jeu (14e, 2-0).
Ligue des Nations - Finales
Un dimanche de consolante pour l'Italie
10/10/2021 À 14:54

Donnarumma laisse sa place

La Lituanie a continué d’ouvrir le jeu mais s’est fait surprendre deux nouvelles fois sur un coup de billard conclu par Raspadori dans les six mètres (24e, 3-0), puis une volée du gauche de Kean (29e, 4-0). C’est bien simple : dans toute son histoire, la Squadra Azzurra n’avait jamais réalisé un démarrage aussi prolifique durant la première demi-heure d’une rencontre. Dès lors, la machine s’est progressivement calmée même si Bryan Cristante (41e) et Bernardeschi (43e) ont continué d’apporter le danger dans la zone de vérité.
En seconde période, Gianluigi Donnarumma a laissé sa place à Salvatore Sirigu, mais le portier du Torino n’a pas eu beaucoup de travail à effectuer, passant une soirée très tranquille. Du côté offensif, l’Italie a fait entrer de nouveaux éléments offensifs avec Gianluca Scamacca, également attaquant de l’US Sassuolo, ou Domenico Berardi. Mais dans les faits, seul Giovanni Di Lorenzo est parvenu à inscrire un but dans ce deuxième acte grâce à un habile centre-tir (54e, 5-0). Dans les dernières minutes, Gaetano Castrovili a trouvé le poteau (84e), mais cela est resté anecdotique. Grâce au nul de la Suisse, voilà l’Italie avec six points d’avance sur la Suisse, qui compte deux matchs en moins. Cette fois, le Qatar se rapproche…
Ligue des Nations - Finales
L’Italie de retour sur terre, la Belgique sonnée : qui va se remobiliser ?
09/10/2021 À 21:31
Ligue des Nations - Finales
Deux atouts en moins : La Belgique sans Lukaku ni Hazard contre l'Italie
09/10/2021 À 17:01