Au bout du compte, l’Italie s’est imposée et l’essentiel est assuré. Grâce à sa troisième victoire 2-0 en autant de matches de qualifications, cette fois-ci contre la Lituanie, la Squadra Azzurra trône en tête du groupe C. Des buts de Stefano Sensi (1-0, 48e) et Ciro Immobile (2-0, 90e+4) permettent aux Italiens de réaliser le sans faute lors de cette trêve internationale. Cependant, tout n’a pas été parfait pour les joueurs de Roberto Mancini dont le succès est également dû à l’inoffensivité adverse.
Le film du match
Il aura notamment fallu attendre le début de la deuxième période et les entrées de Stefano Sensi et Federico Chiesa pour voir l’Italie se montrer enfin dangereuse. Car, lors des 45 premières minutes, hormis une frappe d’Emerson détournée en corner par Tomas Svedkauskas, le nombre d'occasions de la Nazionale a été maigre. Tous deux impliqués sur l’ouverture du score, Chiesa et Sensi ont accéléré le jeu de leur équipe. La frappe du premier a été repoussée et celle du second a battu Svedkauskas sur sa droite au ras du poteau (1-0, 48e). Le show du gardien lituanien pouvait alors commencer.
Qualif. Coupe du monde
L'Italie a fini par faire le break
28/03/2021 À 20:46

La forteresse Svedkauskas, le fantôme Immobile

Avec un jeu plus tranchant, l’Italie s’est ouvert des espaces face à la défense regroupée des Lituaniens. Dans un grand soir, Svedkauskas a multiplié les arrêts (6e, 41e, 50e, 55e, 64e, 80e, 84e) face à Pellegrini, Emerson, Pessina, Locatelli et surtout Immobile. Le capitaine italien a tout autant raté son match que Svedkauskas a réussi le sien. Lorsqu’il n’a pas buté sur le gardien (50e, 64e, 80e), il n’a tout simplement pas trouvé le cadre d’une frappe trop croisée (57e) et d’une tête passée au ras du poteau alors que Svedkauskas était battu (69e). Son penalty transformé à la dernière minute pour assurer la victoire des siens (2-0, 90e+4) est venu récompenser ses efforts.
Gianluigi Donnarumma a vécu une soirée bien moins animée que son homologue lituanien même s’il lui a fallu rester vigilant pour sortir en corner une frappe de Tautvydas Eliosius à la suite d’un centre de Martynas Dapkus (73e). Il faut dire que, dans une équipe qui aura tiré huit fois (contre 29 tentatives italiennes) pour deux frappes cadrées, les attaquants ne sont pas les joueurs qui ont été le plus en vue. L’Italie abordera sereinement la suite de ces éliminatoires, prévue en septembre, avec neuf points au compteur avant de disputer le Final Four de Ligue des Nations le mois suivant.
Qualif. Coupe du monde
Tranquille comme l'Italie
25/03/2021 À 21:37
Ligue des Nations
L'Italie n'a pas tremblé et sera au rendez-vous
18/11/2020 À 21:37