AFP

Kakuta : "Je veux jouer pour la France"

Kakuta : "Je veux jouer pour la France"
Par Eurosport

Le 03/10/2011 à 17:32Mis à jour Le 14/10/2011 à 11:25

Pré-sélectionné avec la République démocratique du Congo, Gaël Kakuta était présent lundi à Clairefontaine pour le rassemblement de l'équipe de France Espoirs. Et pour cause, il n'a aucune intention de joueur pour la RDC. "Je veux joueur pour la France", assure le joueur de Bolton.

Lundi matin, on a attendu Gaël Kakuta à Clairefontaine. Le joueur de Bolton n'était pas présent au coup d'envoi du rassemblement des Espoirs pour les matches des 3 et 11 octobre face au Kazakhstan et la Roumanie dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2013. Mais pas de crise en vue. "J'ai raté mon train", a-t-il simplement expliqué à Erick Mombaerts en arrivant avec sa valise sous le bras. Pourtant, Kakuta aurait pu faire faux bond. Retenu avec les Bleuets, il avait également été pré-sélectionné par Claude Leroy, sélectionneur de la République démocratique du Congo, pour affronter le Cameroun le 7 octobre prochain. "J'appelle des joueurs potentiellement sélectionnables, avait alors expliqué le technicien français. Après, ce sera à eux de faire leur choix".

"On demande l'avis du joueur avant"

Pour Kakuta, le choix a été rapide. "Je ne sais pas qui a lancé cette rumeur mais elle est complètement fausse, nous a-t-il assuré. Je n'ai pas eu de relation directe avec le sélectionneur de la RDC. Personnellement, je veux jouer pour la France". Demi-finaliste du Mondial U20 avec l'équipe de France cet été en Colombie, il n'entend pas changer de maillot. "Je joue pour la France depuis 16 ans. Je ne vois pas pourquoi je changerai d'avis du jour au lendemain", a-t-il encore expliqué, presque surpris de se retrouver dans cette situation. "On demande l'avis du joueur avant de le sélectionner. J'ai même reçu des coups de fil pour me féliciter", s'étonne-t-il, tout en démentant les rumeurs voulant qu'il se soit entretenu avec Claude Leroy : "c'est complètement faux. Je ne l'ai pas eu au téléphone".

De son côté, Mombaerts refuse de voir un rapport avec la sélection du joueur formé à Lens chez les Espoirs. "Je ne me suis même pas posé la question, affirme le patron des Bleuets. J'avais juste vu une déclaration dans la presse mais je n'étais pas censé être au courant. Je n'ai pas essayé de faire le contrepoids".  Au moment où nous lui avons parlé, il ignorait visiblement la décision de son attaquant mais n'en était pas chagriné pour autant : "Il n'y a que lui qui peut vous répondre. Mais je n'ai pas d'états d'âme car c'est une situation normale aujourd'hui que les autres nations cherchent à récupérer des joueurs. Il faut faire avec. Après, c'est au joueur d'opérer son choix". Désormais, le choix est fait. Et si Claude Leroy attendait encore une réponse, "il n'en aura pas", plaisante Kakuta. Il est là uniquement pour jouer avec les Espoirs et, un jour peut-être, avec les A. "J'espère", sourit-il.

0
0